•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soigner la COVID-19 et le racisme : deux combats liés

Florent Vollant porte un masque et tient une affiche.

Le chanteur innu Florent Vollant était présent à la manifestation pour Joyce Echaquan à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Paul

Une courte vidéo d’animation pour attirer l'attention sur le problème continu de la stigmatisation vécue par les peuples autochtones dans le système de santé a été mise en ligne. C’est une médecin crie qui est à la source de ce projet.

Intitulée La guérison en temps de pandémie : les peuples autochtones, la stigmatisation et la COVID-19 (Nouvelle fenêtre), la vidéo de quatre minutes raconte comment la combinaison de pandémie et de stigmatisation est une vieille histoire pour les Autochtones.

Le narrateur appelle les Autochtones et les allochtones à tirer des leçons du passé pour réduire le traumatisme qu’ont vécu les Premières Nations, les Inuit et les Métis face à un système de santé colonial.

C’est ainsi que, alors que les communautés s'efforcent de stopper la propagation de la COVID-19, les experts en santé autochtones affirment qu'il existe une maladie sociale qui doit également être traitée, celle de la stigmatisation et du racisme systémique.

Dre Margo Greenwood.

Margo Greenwood, responsable universitaire du NCCIH, est la productrice exécutive de la vidéo.

Photo : NCCIH / NCCIH

Cette vidéo d’animation a été produite par le Centre de collaboration nationale de la santé autochtone (NCCIH) et BC Northern Health. Elle est offerte dans les deux langues officielles du pays.

La version française est narrée par l’acteur huron-wendat Charles Bender. Quant à la version anglophone, c'est la voix du Dr Evan Adams de la Première Nation Tla’amin qu'on peut entendre.

L’artiste Joanne Gervais est la créatrice des animations de la vidéo, et la trame sonore est signée Renae Morriseau et M’Girl. Les chants s’accompagnent de percussions comme le tambour à main.

Le comédien sourit devant un micro.

Le comédien Charles Bender est la voix qui accompagne ce petit film d'animation.

Photo : Radio-Canada / Christian Côté

Margo Greenwood, responsable universitaire du NCCIH, est la productrice exécutive de la vidéo. Cette experte en santé autochtone crie est particulièrement reconnue pour ses travaux liés à la garde et à l'éducation des jeunes enfants, et à la santé publique des Autochtones.

Comme l'illustre la vidéo, la combinaison de pandémie et de stigmatisation est une vieille histoire pour les peuples autochtones. Cependant, la douleur se renouvelle perpétuellement. Et les effets néfastes peuvent se perpétuer de génération en génération.

Une citation de :Dre Margo Greenwood, responsable universitaire du NCCIH

Elle estime que tous les gens travaillant en santé ont déjà été témoins d’exemples de stigmatisation, de discrimination et de racisme à l'encontre des peuples autochtones en ce qui concerne la COVID-19 et les soins de santé. Selon la médecin, il s’agit d’un problème national.

Extrait de l'animation de la vidéo sur lequel on voit des hommes et des femmes.

La vidéo éducative explique pourquoi les Autochtones ont été marqués par le système de santé canadien.

Photo : NCCIH

Les récentes expériences des peuples de la Cowichan en Colombie-Britannique qui ont été la cible de discrimination dans leur communauté en sont la preuve. Tout comme le traitement honteux de Joyce Echaquan dans un hôpital du Québec, ajoute-t-elle.

Le racisme : une autre crise sanitaire

Elle appelle à reconnaître et à traiter le racisme envers les peuples autochtones comme une crise sanitaire.

La Dre Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, a soutenu l’initiative.

Les vaccins contre la COVID-19 sont prioritaires pour les communautés autochtones. Les vaccins combattent le virus physique. Nous devons continuer à promouvoir l'éducation et la sensibilité culturelle pour lutter contre la stigmatisation.

Deux hommes marchent côte à côte.

Le médecin Tom Wong et Marc Miller, ministre des Services aux Autochtones

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Pour mettre un terme à la stigmatisation, les auteurs de la vidéo plaident pour une meilleure éducation, conseillent de citer des faits scientifiques et médicaux ainsi que d'éviter la désinformation.

La vidéo a été publiée alors que le ministre de Services aux Autochtones, Marc Miller, lançait une concertation pancanadienne avec des dirigeants autochtones, des experts en santé et les ministres provinciaux et territoriaux de la santé.

Les discussions tournent autour de la manière de prévenir et d'éliminer le racisme anti-autochtone dans le système de santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !