•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un centre communautaire au nom inuit au centre-ville de Montréal

Un chantier de construction de condominiums dans L'ouest du centre-ville de Montréal, tout près du square Cabot.

(Archives) Le chantier de construction tout près du square Cabot.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Villeneuve

Radio-Canada

La Ville de Montréal a annoncé que le projet de centre communautaire qui doit être construit près du square Cabot dans l'ouest du centre-ville sera nommé Sanaaq, en l'honneur du titre et de l'héroïne d'un roman inuit des années 1950.

Le nom Sanaaq a été choisi à la suite d'un processus de consultation dont a fait partie le Comité de toponymie autochtone de la Ville de Montréal. Par communiqué, la Ville explique son choix comme découlant du processus de réconciliation qui a aussi mené au changement de nom de la rue Amherst pour Atateken, en 2019.

La valorisation des cultures autochtones à travers sa programmation et ses collections de livres et le lien créé avec la communauté inuit vivant dans le secteur seront les pierres angulaires du futur centre, peut-on lire dans le communiqué.

Un projet créateur de ponts entre les utilisateurs

Écrit dans les années 1950 par Mitiarjuk Nappaaluk, Sanaaq a finalement été publié en inuktitut en 1984, puis en français en 2002. Selon la Ville, la racine sana aurait le sens de créer, œuvrer, sculpter, travailler.

L'idée d’une création, d’une œuvre d’art, de quelque chose qui a été construit, faite à la main se retrouve aussi dans ce mot inuktitut.

Le projet était jusqu'à maintenant connu sous le nom de centre communautaire Peter-McGill. L'édifice qui l'abritera sera intégré à un important projet immobilier situé sur les anciens terrains de l'Hôpital de Montréal pour enfants.

Les plans de la Ville pour cet espace dédié aux citoyens de la métropole y incluent une bibliothèque publique rattachée au réseau montréalais, une maison de la culture incluant une salle de spectacle, des salles multifonctionnelles, en plus d'une cuisine et d'un café.

En 2018, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, avait présenté le centre à venir en affirmant qu'il sera un projet identitaire, un lieu de création et de diffusion permettant de faire un pont entre les individus, les générations et différents groupes du quartier.

Ce quartier inclut notamment le square Cabot, où se trouve l'édicule de la station de métro Atwater. Depuis des décennies, cet endroit est considéré comme un lieu de rassemblement par les femmes inuit qui le fréquentent.

Un concept « immersif»

L'aménagement intérieur du centre sera confié à l'équipe composée des firmes Architecture49 inc., Pelletier de Fontenay, Atelier Zébulon Perron et CIMA+, en vertu d'un concours et d'une sélection par un jury.

Le projet retenu proposera le centre comme un archipel avec une constellation d'espaces différents à l'intérieur de celui-ci. Des écrans numériques et du bois seront à l'honneur entre les murs de l'édifice, qui proposera un concept immersif et multisensoriel aux utilisateurs.

La Ville de Montréal et l'Arrondissement de Ville-Marie travaillent au projet du centre Sanaaq depuis 2015.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !