•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Autochtones récipiendaires de l’Ordre du Canada

Médailles de l'Ordre du Canada.

Créé en 1967, l’Ordre du Canada est l’une des plus prestigieuses distinctions honorifiques civiles au pays.

Photo :  CBC / Gouverneur général du Canada

Radio-Canada

Trois leaders des Premières Nations font partie des 114 récipiendaires de l'Ordre du Canada nommés par la gouverneure générale Julie Payette cette année. Deux autres Autochtones ont été promus compagnons, le plus haut rang de l'Ordre.

L’aînée crie Doreen Spence a été nommée officière de l'Ordre du Canada pour ses efforts en faveur de la paix et des droits de la personne des peuples autochtones.

Ça représente beaucoup pour moi, parce qu'à 83 ans, je suis encore très impliquée dans la communauté, a affirmé Mme Spence en entrevue à CBC News.

Originaire de la communauté de Saddle Lake, dans le nord de l'Alberta, elle a été l'une des premières femmes autochtones à devenir infirmière dans cette province. Elle est également impliquée auprès d'organisations pour la protection des droits des Autochtones.

Harvey Andrew McCue, connu sous le nom de Waubageshig, de la Première Nation de Georgina Island en Ontario, a quant à lui été nommé membre pour sa contribution à la santé et au bien-être des jeunes Autochtones au Canada et pour son leadership en éducation.

C'est une énorme surprise! Je suis comme sur un nuage. Je suis très honoré, a-t-il affirmé à CBC News.

Toute sa vie, Waubageshig a travaillé à l'amélioration des programmes éducatifs pour les enfants autochtones et à la prévention du suicide chez les Premières Nations.

Il a aussi contribué à la création du Département d'études autochtones de l'Université Trent, où il a été professeur.

Le chef Darcy Bear de la Première Nation Whitecap Dakota, en Saskatchewan, a également été nommé membre.

Il a été reconnu pour son leadership visionnaire et pour la création de possibilités de développement économique et social pour sa communauté.

Des promotions

L’auteur Thomas King, qui a entre autres écrit L’Indien malcommode, et l’acteur et chanteur Tom Jackson ont, quant à eux, été promus compagnons. Il s’agit du plus haut rang de l’Ordre du Canada.

Thomas King a été honoré en raison de sa contribution de longue date à la préservation et à la reconnaissance de la culture autochtone en tant que l’une des figures littéraires les plus acclamées d’Amérique du Nord.

J'ai un certain malaise, a déclaré M. King à la radio de CBC à propos de cette reconnaissance.

Il y a tellement de gens au Canada qui font plus que moi, a-t-il ajouté. Il y a beaucoup de gens qui travaillent sur le terrain, dans les réserves ou dans les villes, et qui ont fait cela toute leur vie. Beaucoup de ces gens ne reçoivent tout simplement pas la reconnaissance qu'ils méritent.

Tom Jackson a, pour sa part, été nommé compagnon pour sa brillante carrière et ses initiatives philanthropiques en faveur des personnes défavorisées au Canada et à l’étranger.

Créé en 1967, l’Ordre du Canada est l’une des distinctions honorifiques civiles les plus prestigieuses au pays. L'Ordre reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation.

Avec les informations de La Presse canadienne, et CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !