•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réalités autochtones : Québec modifiera la formation des enseignants

M. Roberge devant un drapeau du Québec.

Le ministre de l'Éducation a fait savoir que le programme de formation des enseignants serait modifié pour y intégrer certaines réalités autochtones.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Québec entend adapter son programme de formation des enseignants, à l’université, pour y intégrer des réalités autochtones. Cette annonce survient peu de temps après que plusieurs organisations des Premières Nations eurent interpellé le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, pour qu’il agisse en ce sens.

Dans une réponse transmise par courriel, via son attachée de presse, le ministre Roberge indique que le nouveau référentiel de compétences de la profession enseignante sera diffusé sous peu.

Mardi, le Conseil en éducation des Premières Nations (CEPN), l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) et l’Institut Tshakapesh dévoilaient une 15e compétencedestinée aux enseignants.

Celle-ci s’articule autour d’une meilleure connaissance des enjeux et des réalités autochtones, de la part du personnel enseignant, pour que ces informations soient ensuite transmises aux élèves. Le tout dans une perspective de lutte contre le racisme et la discrimination envers les Autochtones.

L’élimination du racisme et de la discrimination doit absolument passer par l’éducation, a ainsi affirmé Ghislain Picard, chef de l’APNQL, lors de la conférence de presse accompagnant le dévoilement de cette nouvelle compétence.

À Québec, on indique que le ministère de l’Éducation poursuit ses échanges avec le CEPN dans un dialogue d’ouverture. Le gouvernement Legault collabore ainsi depuis un certain temps avec le Conseil, et aurait les recommandations en main depuis un certain temps, selon les membres du CEPN.

Dans le cadre du processus de consultation qui a mené à l’élaboration de ce référentiel, le ministère de l’Éducation a consulté ses partenaires autochtones en éducation. Plusieurs propositions ont été retenues et intégrées au document, mentionne encore l’attachée de presse du ministre Roberge, Geneviève Côté.

Une rencontre est d’ailleurs prévue vendredi avec le CEPN pour discuter des prochaines actions à entamer. Le ministère n’a toutefois pas donné d’échéancier pour la publication des nouvelles compétences tenant compte des réalités autochtones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !