•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : nouveaux cas à Wemotaci, Manawan reste stable

Panneau violet du centre des services de santé de Wemotaci avec le bâtiment

Le centre des services de santé de Wemotaci

Photo : Radio-Canada / Marie-Laure Josselin

La communauté atikamekw de Wemotaci voit le nombre de cas de COVID-19 augmenter, alors que celle de Manawan ne recense, depuis une semaine, aucun nouveau cas.

Deux nouveaux cas ont été diagnostiqués à Wemotaci, une communauté atikamekw située au nord-ouest de La Tuque, ce qui porte le total à six cas actifs.

De nouvelles mesures ont été prises cette semaine pour éviter que le coronavirus se propage dans la communauté. Depuis jeudi, un couvre-feu a été instauré, les jeunes qui étudient à l’extérieur de la communauté pourront avoir une autorisation d’accès à Wemotaci sous conditions et la vente de repas préparés et distribués par des particuliers est interdite. 

Une décision à propos des écoles, fermées de façon préventive pour une semaine, devraient être donnée sous peu.

Écoles toujours fermées à Manawan

À Manawan, les nouvelles sont plutôt encourageantes puisqu’aucun nouveau cas n’a été rapporté depuis la semaine dernière. En tout, dix personnes vivant dans la communauté atikamekw ont été infectées par la COVID-19 depuis le 8 novembre.

Les mesures restent néanmoins toujours maintenues : guérite pour contrôler entrées et sorties, covoiturage interdit, couvre-feu jusqu’à lundi…

Les écoles, fermées depuis deux semaines, vont le rester encore la semaine prochaine. Ensuite, les cours se feront en alternance, moitié à la maison, moitié à l'école jusqu'au 14 décembre, où les élèves pourront retourner à temps plein en classe.

Le dépistage se poursuit dans la communauté. Plus de 1000 personnes ont passé un test ces derniers jours.

Obejdiwan, qui ne recense toujours aucun cas de COVID-19, a décidé, outre les mesures déjà en place, d'interdire les déplacements entre les communautés atikamekw jusqu'au 4 décembre à cause des allers-retours qui étaient trop fréquents.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !