•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle carte du Nitassinan pour apprendre l’histoire innue autrement

Une femme présente une grande carte représentant le Nitassinan, le territoire des Innus qui chevauche le Québec et le Labrador.

Kanani Davis, la directrice de l'éducation au Conseil scolaire innu du Labrador, affirme qu'il est important d'enseigner aux jeunes l'histoire du territoire où ils vivent.

Photo : CBC / Rebecca Martel

Radio-Canada

Des Innus ont repensé une carte du Nitassinan, leur territoire ancestral, pour mieux l'enseigner aux enfants.

Le projet du Conseil scolaire innu du Labrador, axé sur l'idée de transmettre aux enfants l'histoire de leur nation à l'aide d'informations et de récits offerts par des aînés et des membres de différentes communautés, s’est terminé après trois ans de travaux.

L’importance du territoire

C'est notre territoire. C'est là que votre peuple et vos ancêtres vivaient et chassaient, où plusieurs sont enterrés. Beaucoup d'entre eux sont nés sur ce territoire, a déclaré Kanani Davis, la directrice de l'éducation au conseil scolaire innu, à l’émission Labrador Morning de la radio de CBC.

Il est tellement important que nous continuions à enseigner à nos enfants l'importance du territoire, car beaucoup d'entre nous ne peuvent plus y aller comme l’ont fait nos ancêtres et même nos parents. C’est pour ça qu’il faut le ramener à l’école.

La carte illustrée ne présente aucune des frontières modernes actuelles. Les lieux sur la carte sont écrits en innu-aimun, la langue innue, et reflètent les éléments importants du territoire, selon le point de vue d’aînés. Une grande partie de la géographie est en anglais, a déploré Kanani Davis. Tout tourne autour du reste du Canada.

Nous voulons nous assurer que nous enseignerons [notre territoire] aux enfants et qu'ils sachent que les Innus ont vécu et voyagé le long de ces routes.

Un travail de correction historique

Jolene Ashini s'est occupée de la plupart des œuvres d'art, mais a également aidé à faciliter les entrevues avec les anciens pour s'assurer que les noms et les lieux étaient bel et bien les bons.

Un extrait de la carte.

Le Conseil scolaire innu du Labrador a repensé une carte du Nitassinan, le territoire des Innus, avec des lieux importants et historiques expliqués à l'aide d'informations transmises par des aînés et des membres de cette communauté autochtone.

Photo : CBC / Rebecca Martel

Elle a expliqué qu'avant la colonisation, de nombreux endroits au Canada se retrouvaient sans frontières. Elle donne en exemple le Nitassinan, qui est maintenant séparé entre le Québec et le Labrador.

Il s’agissait d’endroits fréquentés par les Innus, a-t-elle rappelé. Nous avons fini par colliger des données et des noms de lieux. Et, au final, nous avons corrigé le nom de certains lieux.

Étudiante en droit, Jolene Ashini a été occupée pendant tout le projet. Elle estime avoir consacré environ 40 heures à la création des croquis et des images finales, tout en jonglant avec les examens universitaires. Après les esquisses initiales, j'ai fini par peindre les pièces réelles, ce que j'ai fait à l'aquarelle, a-t-elle expliqué. Satisfaite du résultat, elle confie que la demande d'exemplaires de sa carte est très élevée, même si elle n’est pas encore sur le marché.

La demande provient non seulement de lieux de travail, mais aussi de gens qui veulent montrer la carte à leurs enfants, a-t-elle soutenu. Elle trouve donc fantastique cet intérêt pour une œuvre représentant l’histoire et le territoire de la nation innue.

D'après un texte de CBC, avec les informations de Rebecca Martel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !