•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chasseurs cris lancent une nouvelle application mobile pour signaler leurs prises

Ces données seront importantes pour la gestion de la faune, la sécurité des glaces et le suivi des changements climatiques.

Un chasseur, fusil dans les mains, est sur le point de tirer.

L'Association des trappeurs cris (CTA) a lancé au début du mois l'application mobile CTA Wildlife pour iPhone et téléphones androïdes.

Photo : Gracieuseté/Jamie Moses

Radio-Canada

L'Association des trappeurs cris (CTA) a lancé une nouvelle application pour permettre aux chasseurs et aux trappeurs de signaler plus facilement ce qu'ils récoltent ainsi que les changements qu'ils constatent sur le terrain.

Les informations recueillies grâce à ce nouvel outil permettront de mieux protéger les populations de gibier, de poissons et d'oiseaux aquatiques que les Cris aiment récolter, selon Thomas Stevens, coordinateur des projets spéciaux de l'ATC.

Nous avons constaté une diminution du nombre de personnes qui déclarent ce qu'elles récoltent, que ce soit du gros ou du petit gibier

Thomas Stevens, coordinateur des projets spéciaux du CTA

M. Stevens ajoute que cela signifie que davantage de vignettes de chasse sont mises à la disposition des chasseurs non autochtones, ce qui exerce une pression sur les populations.

Nous voyons beaucoup d'orignaux sur Facebook qui ont été chassés, mais cela n'a pas été signalé, a-t-il poursuivi.

Selon le système actuel de déclaration, les chasseurs et les trappeurs doivent se présenter dans les bureaux du CTA, tous les mois ou tous les trimestres, afin de déclarer au secrétaire ce qu'ils ont chassé.

Un homme de dos marche vers une bâtisse en bois avec des peaux de bêtes à la main.

Allan Georgekish apporte ses peaux aux bureaux de l'Association des trappeurs cris à Waskaganish, au Québec.

Photo : Association des trappeurs cris régionale/Facebook

Grâce à l'application, ils pourront désormais rendre compte de leur récolte en temps réel dans leur campement et simplement appuyer sur envoyer à leur retour dans la communauté.

Nous voulions rendre l'application plus conviviale [et] la rendre disponible sur tous les téléphones, a expliqué M. Stevens.

L'application permet aussi aux utilisateurs de conserver une trace des informations de sécurité importantes, telles que l'état de la glace, et ce, dans le temps.

Elle leur permet également de noter les changements sur le terrain ou les types d'animaux sauvages qu'ils observent en raison des changements climatiques, a déclaré M. Stevens.

Une fois que nous aurons ces informations, nous pourrons rendre ces données disponibles, a assuré M. Stevens, ajoutant qu'elles contribueront à améliorer la sécurité et les connaissances scientifiques sur les changements climatiques.

Ce genre d'observation peut aider le chasseur et le trappeur, a-t-il ajouté.

Le CTA propose une aide technique à la disposition de toute personne ayant des difficultés à télécharger l'application sur son téléphone ou à l'utiliser.

Les anciennes méthodes de signalement sont également toujours disponibles pour ceux qui ne souhaitent pas utiliser l'application.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !