•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une autre Première Nation veut lancer sa pêche de subsistance modérée en N.-É.

« Bientôt, nous pêcherons pour notre subsistance selon nos propres conditions », affirme le chef de Membertou

Terrance Paul de l'Assemblée des chefs micmacs de la Nouvelle-Écosse assis à son bureau.

Terrance Paul est responsable des pêcheries à l'Assemblée des chefs micmacs de la Nouvelle-Écosse.

Photo : CBC

Radio-Canada

Le chef de la Première Nation de Membertou au Cap-Breton en Nouvelle-Écosse a affirmé dans une vidéo, sur fond électoral, publiée sur Facebook lundi, que sa communauté s'apprêtait à lancer sa propre pêche de subsistance modérée, mais il n'a pas précisé de calendrier.

Nous sommes en train de travailler sur un plan de gestion [de la pêche] de subsistance modérée. Cela inclura votre contribution à vous, nos membres de la communauté. Bientôt, nous pêcherons pour notre subsistance selon nos propres conditions, a indiqué le chef Terry Paul.

Terry Paul dit vouloir aller de l'avant malgré les tensions vives en Nouvelle-Écosse entre pêcheurs autochtones et non autochtones. Rappelons que des pêcheurs de la Première Nation de Sipekne’katik ont lancé une pêche au homard dans la baie Sainte-Marie, dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, afin d'exercer les droits conférés par les traités et l'arrêt de la Cour suprême.

Plusieurs pêcheurs micmacs ont été la cible d'actes violents : incendie suspect d’un entrepôt de homard, prises détruites, véhicule incendié... La tension est telle que davantage d'agents de la GRC sont sur le terrain depuis lundi, quatre ministres fédéraux ont fait une conférence de presse commune et ont lancé un appel au calme, et un débat d'urgence s'est tenu à la Chambre des communes.

Dans sa vidéo, Terry Paul a dénoncé des actions épouvantables et honteuses et a assuré avoir travaillé jour et nuit pour trouver une vraie solution et mettre fin à la violence, en sa qualité de détenteur du portefeuille des pêches de l'Assemblée des chefs micmacs de la Nouvelle-Écosse.

Le chef a aussi évoqué la pêche commerciale, en précisant vouloir augmenter le nombre de permis de pêche commerciale côtière, pêche qui rapporte plusieurs millions de dollars annuellement qui sont réinvestis dans la communauté. Il a rappelé que, le mois dernier, Membertou a conclu un accord de 25 millions de dollars avec Clearwater Seafoods pour acheter deux de ses permis de pêche au homard.

Cette publication Facebook arrive quelques jours avant que la communauté n'aille aux urnes pour élire le conseil de bande. Terry Paul est le chef de cette communauté depuis 1984. Il cherche à se faire réélire et affronte Edwin Laporte.

La Première Nation de Potlotek au Cap-Breton a également lancé sa pêche autogérée et n'a rencontré aucun tollé de la part des pêcheurs commerciaux de l'île.

D'après un texte de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !