•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marc Miller convoque une rencontre pour discuter de racisme dans les soins de santé

Marc Miller s'adresse aux médias.

Marc Miller, ministre fédéral des Services aux Autochtones.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une réunion portant sur le racisme envers les Autochtones dans les services de santé au pays devrait avoir lieu dès la semaine prochaine, a annoncé le ministre fédéral des Services aux Autochtones, Marc Miller, lors d’une conférence de presse.

Les tristes événements ayant conduit au décès, le 28 septembre, de Joyce Echaquan ne sont pas étrangers à la tenue de cette rencontre virtuelle qui permettra de réunir des leaders autochtones, le ministre fédéral des Services aux Autochtones ainsi que les ministres de la Santé, de la Justice et des Relations Couronne-Autochtones.

Intercepté à la sortie de son point de presse, il n'a pas voulu dire si des représentants du gouvernement québécois seront de l'exercice.

On espère les peuples autochtones du Québec, a-t-il simplement répondu.

La convocation, ce ne sera pas nécessairement l'occasion pour les politiciens de parler, a-t-il ajouté, mais vraiment ceux qui vivent l'expérience, ceux qui travaillent dans le domaine, pour jeter les bases de cette réforme qui se veut de longue haleine quand même, ainsi que les débuts d'une consultation étoffée pour réformer le système de santé au Canada.

Le point de presse a permis au ministre d'offrir une fois de plus ses condoléances à la famille de Joyce Echaquan et au peuple de Manawan, la communauté atikamekw où vivait cette femme de 37 ans.

Les événements traumatisants qu’ont vécus Joyce, sa famille et [sa] communauté sont les pires expressions du racisme, a-t-il ajouté en précisant qu’ils ne sont pas un événement isolé.

Le ministre a également parlé de l’échec du système de santé à protéger les Autochtones, rappelant ce que le rapport de la commission Viens a déjà mis en lumière.

Il a invité tous les Canadiens à lire les chapitres 4, 5 et 10 du rapport. Ce n’est pas une lecture facile, mais tous les Canadiens devraient les lire.

Sur le front de la COVID

Il est ensuite revenu sur les cas de COVID qui ne cessent d’augmenter dans les communautés autochtones partout au pays.

En date du 7 octobre, 768 tests positifs ont été comptabilisés, dont 123 sont toujours actifs. Il y a eu jusqu’à présent 13 décès. La province la plus touchée est l’Alberta, avec 307 cas. Le Québec en compte 63.

Marc Miller craint que la deuxième vague ne frappe les Autochtones plus durement que la première, malgré toutes les mesures mises en place dans les communautés.

Si les problèmes de racisme vécus par les Autochtones dans les divers services de santé ne sont pas rapidement réglés, le ministre s’inquiète que ceux-ci ne veuillent pas aller se faire soigner ni même se faire administrer un éventuel vaccin contre la COVID.

Le taux de cas enregistrés dans les communautés des Premières Nations représente le tiers de celui de l'ensemble de la population canadienne.

Nombre de cas par région :

  • Colombie-Britannique : 167
  • Alberta : 307
  • Saskatchewan : 101
  • Manitoba : 50
  • Ontario : 80
  • Québec : 63

Avec des informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !