•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Racisme systémique : Elisapie et Natasha Kanapé Fontaine interpellent Legault

Deux femmes, les yeux pleins d'eau, parlent et se filment.

Elisapie et Natasha Kanapé Fontaine ont interpellé le premier ministre Legault dans des vidéos publiées sur Facebook.

Photo : Facebook

Deux voix fortes – qui plus est, de femmes – au sein du milieu culturel autochtone demandent au premier ministre François Legault d’agir pour contrer la discrimination et de reconnaître l’existence du racisme systémique.

Après la mort de Joyce Echaquan à l'hôpital de Joliette, la chanteuse inuk Elisapie a pris la parole dans une vidéo intitulée Cher premier ministre.

Depuis hier, je cherche mes mots, dit-elle. J’ai sorti des mots atroces que je ne veux plus jamais répéter. J’ai voulu crier. Je passe des moments à pleurer, après, je deviens très enragée, parce qu’il n’y a pas si longtemps, tu as fait une déclaration ou tu dis qu’il n’y a pas de racisme systémique dans cette province du Québec.

Et je me dis, t’es né où? poursuit-elle. Comment tu peux dire quelque chose comme ça et pas reconnaître l’histoire de ton peuple?

À mesure qu'elle se confie, des larmes coulent sur ses joues. Je me dis, même quand on fait une erreur, on demande pardon et on répare, il y a du positif. Mais là, on s’impatiente avec vous, avec votre gouvernement, assure-t-elle.

Dans son plaidoyer, publié sur son compte Facebook mercredi, puis partagé sur d'autres plateformes, Elisapie évoque la responsabilité du premier ministre dans la mort de Joyce Echaquan, lundi dernier.

Il faut être là pour la famille de Joyce, cette femme atikamekw qui est morte dans un hôpital qui est runné par ce système dont tu es le leader. T’as une responsabilité.

Elisapie

La veille, c'était la poétesse et écrivaine innue Natasha Kanapé Fontaine qui partageait son cri du cœur sur les réseaux sociaux.

Dans une vidéo publiée aussi sur Facebook, elle martèle, la voix tremblante, qu'il faut que ça cesse à partir d'aujourd'hui. La mort de Joyce Echaquan est une mort de trop, et elle ne doit pas passer sous silence, estime-t-elle.

À la mort de Joyce Echaquan dans des circonstances troublantes s'ajoute la violence des propos entendus dans la vidéo qu'elle a tournée, et diffusée en direct sur Facebook, juste avant de mourir, lundi. Dans la séquence, des infirmières qui sont intervenues à son chevet ont minimisé sa douleur et l'ont injuriée.

Il faut demander justice, il faut demander qu’on puisse enrayer le racisme systémique des institutions, de faire en sorte que chaque personne soit traitée avec dignité et avec humanité, demande Natasha Kanapé Fontaine.

En appelant à la solidarité des Québécois, dont l'apport est nécessaire pour contrer le racisme systémique, la poétesse innue demande la même chose au gouvernement Legault. Il faut être à l'écoute de l'autre, explique-t-elle.

Il faut absolument qu’on puisse travailler ensemble, lutter ensemble, pour que ça cesse.

Natasha Kanapé Fontaine

Il faut appeler le gouvernement Legault […] à appliquer les recommandations de la commission Viens, mais aussi à écouter les témoignages de toutes les personnes qui vivent du racisme au travers du Québec, ajoute-t-elle.

Aux yeux d'Elisapie, l'éducation est fondamentale pour sensibiliser les jeunes Québécois à la réalité des nations autochtones et à leurs histoires. Mais que fait-on avec ceux qui ne sont plus à l’école? Comment vont-ils s’éduquer, eux? demande-t-elle.

Selon elle, il incombe au premier ministre de sensibiliser son peuple et ses ministres et de les inciter à se conscientiser et à s’informer : c'est la moindre des choses.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !