•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Discours du Trône : réconciliation et droits des peuples autochtones toujours à l’ordre du jour

La gouverneure générale Julie Payette prononce le discours du Trône dans la salle du Sénat à Ottawa, le mercredi 23 septembre 2020.

La gouverneure générale Julie Payette prononce le discours du Trône dans la salle du Sénat à Ottawa, le mercredi 23 septembre 2020.

Photo : The Canadian Press / Adrian Wyld

Radio-Canada

Un projet de loi sera présenté d’ici la fin de l’année pour mettre en œuvre la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones, a annoncé le gouvernement libéral mercredi, lors de l'ouverture de la deuxième session de la 43e législature du Parlement à Ottawa.

En décembre dernier, le gouvernement de Justin Trudeau s'était engagé à adopter cette déclaration de l'ONU au cours de la première année de son mandat. Cette fois, il promet un projet de loi au plus tard dans trois mois.

La gouverneure générale, Julie Payette, est également revenue, lors de sa lecture du discours du Trône, sur le processus de réconciliation avec les Autochtones. Le gouvernement continuera d’avancer sur la voie commune de la réconciliation et gardera le cap sur la mise en œuvre des engagements pris en 2019.

Certains engagements seront accélérés en raison de la pandémie de COVID 19, dont une loi sur la santé des Autochtones fondée sur les distinctions ainsi qu’une stratégie de santé mentale et de bien-être fondée sur les distinctions. Ces travaux seront réalisés en collaboration avec les Premières Nations, les Inuit et la Nation métisse.

Le gouvernement libéral promet aussi de hâter les travaux réalisés dans le cadre du Plan d’action national pour donner suite aux appels à la justice énoncés dans le rapport de l’ENFFADA. Il compte également mettre en œuvre les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation.

Au cours des deux prochaines années, des investissements en infrastructures sont annoncés, entre autres dans le logement abordable, pour les peuples autochtones et les communautés du Nord.

Le gouvernement compte respecter son engagement en matière d’eau potable dans les communautés des Premières Nations, en effectuant des investissements supplémentaires.

Il espère également combattre l’insécurité alimentaire en travaillant directement avec les Premières Nations, les Inuit et les Métis.

La lutte contre le racisme systémique est un de ses chevaux de bataille, alors que de nombreuses personnes, dont les Autochtones, ont demandé haut et fort à ce que les choses changent. Le gouvernement s’engage à le faire en tenant compte des expériences concrètes des communautés racisées et des peuples autochtones.

En conférence de presse, le chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, s'est dit satisfait de retrouver ce qu'il considère être des priorités dans le discours du Trône, mais nous allons nous assurer que ça va se refléter dans le prochain budget fédéral; notre travail n'est pas terminé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !