•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Wapikoni lance une compilation d’oeuvres sur Apple TV et iTunes

Pour la première fois de son histoire, Wapikoni diffuse une oeuvre de près d'une heure sur les plateformes numériques iTunes et Apple TV.

Deux jeunes chanteuses de chant de gorge éclatent de rire au terme de leur performance, devant un paysage immaculé.

Le film Katatjatuuk Kangirsumi, de Manon Chamberland et Eva Kaukai, figure dans cette sélection originale.

Photo : Wapikoni Mobile

Sarah Laou

L’organisme Wapikoni mobile, fondé par la cinéaste Manon Barbeau, aura finalement réussi son pari. Malgré un ralentissement de l’activité dû à la pandémie, l’équipe réalise une grande première en offrant une sélection de courts-métrages accessible depuis mardi sur les grandes plateformes de diffusion Apple TV et iTunes.

Ce bouquet d’œuvres cinématographiques s’intitule Wapikoni : 15 histoires autochtones du Canada et propose les regards de différents créateurs autochtones sur leur culture. Parmi près de 1300 films en banque, il aura toutefois fallu trancher.

Dans notre sélection, nous nous sommes attachés à proposer des genres diversifiés et à mettre en lumière des cinéastes issus de différentes communautés, explique Tania Choueri, responsable du projet pour Wapikoni. L’idée était aussi d’illustrer différents points de vue autochtones.

Du film d'animation au documentaire, de la fiction au cinéma expérimental, ce florilège d’une durée de 58 minutes a donc pour ambition de faire rayonner les œuvres d’artistes des Premières Nations et Inuit du Canada s'étant le plus illustrés ces dernières années. On retrouve notamment les films primés Katatjatuuk Kangirsumi, de Manon Chamberland et Eva Kaukai, Déboires, de Délia Gunn, Aitun, de Kevin Bellefleur, ou encore Traditional healing, de Raymond Caplin.

Visage d'une femme autochtone avec de la peinture sur le visage.

La sortie en ligne d’une sélection de 15 œuvres a eu lieu le 8 septembre sur les deux plateformes internationales.

Photo : Wapikoni

Retardé par la pandémie

Commencé il y a plus d'un an et mené en partenariat avec la société de distribution de films h264, le projet aura tardé à se concrétiser en raison de problèmes techniques, notamment dus à la pandémie de COVID-19.

Le confinement a retardé le processus. Mais en même temps, depuis la pandémie, on voit de plus en plus de films qui sortent directement en ligne et sur les plateformes numériques. Ça a finalement pris tout son sens.

Tania Choueri, ex-responsable de la distribution chez Wapikoni

Grâce à cette diffusion à grande échelle, les productions Wapikoni espèrent bien toucher un plus large public, faire rayonner la culture autochtone, mais aussi élargir sa liste de partenaires. Une bande-annonce a été diffusée sur les réseaux sociaux mardi.

L’entreprise h264 pourrait d’ailleurs annoncer la diffusion du projet sur d’autres plateformes d’ici la fin de l’année.

Un rayonnement international

Le rayonnement international était l'intérêt premier, car sur le plan financier, ça donne des miettes, relève toutefois Tania Choueri. Elle souligne notamment qu’il est de plus en plus difficile d’obtenir des gains sur ce type de plateformes. Et souvent, les investissements pour être diffusé sont plus élevés que les retombées.

Nous avons investi de l’argent et je ne crois pas qu’on aura un jour ce qu’on a investi dans le projet. Mais ce n’était pas l’objectif.

Tania Choueri

Durant la première semaine, l’oeuvre est proposée au coût de 2,99 $ pour la location et de 7,99 $ pour l’achat. Les prix seront ensuite de 4,99 $ pour la location et de 9,99 $ pour l’achat.

Sur le web, en plus du site Wakiponi, plusieurs films du studio mobile sont également disponibles sur MUBI, la plateforme des Films du 3 Mars, ou encore sur la plateforme d'Air Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !