•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Pérou promet de lutter contre la COVID-19 en Amazonie après la mort de trois Autochtones

Un travailleur de la santé en habit de protection dans un cimetière autochtone au Pérou.

Plus de 21 000 personnes sont mortes de la COVID-19 au Pérou, ce qui fait de ce pays de 33 millions d'habitants l'un des États les plus endeuillés de la planète par la pandémie.

Photo : afp via getty images / Carlos Mamani

Agence France-Presse

Le Pérou a promis lundi des fonds pour renforcer la lutte contre la pandémie de COVID-19 en Amazonie péruvienne, important foyer de contamination, après la mort de trois Autochtones dans des heurts avec la police lors d'une manifestation.

Nous avons décidé de renforcer les soins primaires de santé face à la COVID-19, en particulier à Bretaña, mais plus généralement dans la région de Loreto, a annoncé le ministre de la Culture, Alejandro Neyra, dans une déclaration télévisée depuis un hôpital d'Iquitos, principale ville de l'Amazonie péruvienne et foyer de contamination au coronavirus.

Nous avons décidé de reprendre le programme de lutte contre la pauvreté et pour la santé, a ajouté M. Neyra, sans toutefois préciser les montants qui seraient débloqués.

Le ministre, dont le portefeuille comprend les relations avec les peuples autochtones, s'est rendu à Iquitos au chevet des 17 personnes – policiers et Autochtones – blessées dans les affrontements qui se sont produits dans la nuit de samedi à dimanche.

Quelque 70 Autochtones, furieux des fuites de pétrole à répétition et de ce qu'ils estiment être de la négligence gouvernementale à leur encontre dans la gestion de la pandémie, avaient tenté de s'emparer d'un campement de la compagnie pétrolière canadienne PetroTal à Bretaña, dans la région de Loreto.

Les Autochtones exigent que cette entreprise arrête ses activités sur un puits de pétrole qu'ils accusent d'être à l'origine d'une pollution.

Après ces incidents, PetroTal, qui compte une centaine d'employés dans cette zone, a annoncé qu'elle y suspendait ses opérations.

La pandémie de coronavirus a très durement touché les dizaines de peuples autochtones qui vivent dans la pauvreté en Amazonie péruvienne. Les autorités estiment qu'à Iquitos, la principale ville de la région, 70 % des habitants ont contracté le virus.

La région de Loreto est une des plus vastes et des moins peuplées du Pérou, et une des plus touchées par la pandémie. Les routes étant rares en Amazonie, le gouvernement a parachuté du matériel médical.

Plus de 21 000 personnes sont mortes de la COVID-19 au Pérou, ce qui fait de ce pays de 33 millions d'habitants l'un des États les plus endeuillés de la planète à cause de la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !