•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un plan d’action pour les femmes autochtones disparues ou assassinées aux T.N.-O.

Une salle d'audience avec au fond une grande broderie.

Une oeuvre collective de broderie a été créé par des femmes de tout le territoire pour commémorer les victimes des Territoires du Nord-Ouest lors du passage de l'Enquête nationale à Yellowknife en janvier 2018.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Le mandat de la ministre nouvellement responsable de la Condition de la femme des T.N.-O, Caroline Wawonek, est clair : mettre sur pied un plan d’action territorial pour les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées.

C’est un dossier que la ministre, aussi responsable des Finances et de la Justice, dit bien connaître pour avoir travaillé comme avocate à l’Association des femmes autochtones des Territoires du Nord-Ouest, lors de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. 

C’est intéressant de pouvoir me retrouver de ce côté [celui du gouvernement territorial] parce que je sais très bien ce qu’on demandait de l’autre côté.

Caroline Wawzonek, ministre responsable de la Condition de la femme

On doit améliorer nos relations entre les femmes et les actions que fait le gouvernement pour les soutenir, dit-elle. Une façon de le faire est d’avoir des programmes et des services qui sont [intégrés] et qui vont soutenir le fait que les gens n’ont pas qu’un seul problème.


Écoutez la ministre Caroline Wawzonek parler de ses nouveaux rôles en entrevue

La ministre Caroline Wawzonek devient responsable de la condition de la femme


La ministre n’a pas d'échéancier précis, mais elle estime que ce plan d’action territorial, tout comme celui d’Ottawa, qui se fait toujours attendre, est déjà en retard. 

C’est urgent, selon elle. Elle compte commencer à y travailler en rencontrant les administrateurs concernés au gouvernement dès cette semaine. 

En plus de ses nouvelles tâches liées à la situation des femmes, la ministre et le ministère des Finances ont aussi hérité de la responsabilité des Services partagés de l’approvisionnement du ministère de l’Infrastructure. 

Le processus d’appel d’offres a été critiqué récemment. L'attribution des contrats doit être revue au cours de son mandat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand-Nord

Politique territoriale