•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des fouilles fructueuses à Mashteuiatsh

Hélèna Launière en train de tamiser des objets au-dessus d'un bac de sable.

Hélène Launière tamise des objets soutirés du sol de Mashteuiatsh.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Radio-Canada

Une aire de combustion et des outils possiblement vieux de 5000 ans ont été déterrés la semaine dernière sur le site d'une ancienne épicerie de Mashteuiatsh, au Lac-Saint-Jean. Ces découvertes confirment une fois de plus le potentiel archéologique de l’endroit.

Sur le terrain, Hélèna Delaunière scrute minutieusement le secteur où a été extirpée cette précieuse découverte. Les fouilles archéologiques amorcées à cet endroit en 2017 emballent cette Innue qui œuvre à la Société d’histoire et d’archéologie de Mashteuiatsh. Chaque découverte, comme celle d'une hache datant d'il y a 5000 ans, la connecte directement avec ses ancêtres.

Des membres de la communauté regroupés sous des chapiteaux protégeant un site archéologique.

Des membres de la communauté innue participent aux fouilles.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Ce sont les racines. Pas juste de la communauté, mais du Lac-Saint-Jean. Ce sont les premiers qui sont arrivés ici, qui se sont établis, qui ont occupé le territoire et qui se sont déplacés.

Hélèna Delaunière, assistante en archéologie

Des outils possiblement aussi vieux ont également été déterrés là où se trouvait un poste de traite en 1880. Depuis trois ans, plus l'équipe creuse, plus les trésors qu'elle met à jour témoignent d'un passé lointain.

La jeune femme agenouillée sur le site archéologique.

Hélèna Delaunière participe aux recherches sur ses ancêtres.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Les matières premières qu'on retrouve sont totalement différentes du premier niveau au niveau plus ancien. C'est ce qui fait la beauté de la chose. On a 5000 ans d'occupation en continu dans le sol et qui est intacte. C'est quand même très rare au Lac-Saint-Jean, fait valoir Noémie Plourde, archéologue et chargée de projet.

Des échantillons ont été récoltés pour dater le site. Des membres de la communauté innue participent aux fouilles. Leur savoir-faire sera aussi mis à contribution lors de l’analyse des pièces en laboratoire.

La main d'un homme qui présente des pierres acérées.

Ces outils ont été recouvrés sur le site du dernier foyer découvert et pourraient donc aussi avoir autour de 5000 ans.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Notre histoire orale nous a déjà indiqué notre présence millénaire sur le territoire. Maintenant, la science vient le confirmer. C'est avec beaucoup de fierté et de joie que j'apprends cette nouvelle.

Clifford Moar, chef, conseil de bande de Mashteuiatsh

La Société d'histoire et d'archéologie de Mashteuiatsh compte mettre en valeur les outils qui, pour la communauté, sont la preuve d'un savoir-faire ancestral. Il pourrait en être de même pour le site.

D'après le reportage de Mélissa Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Archéologie