•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une troupe de burlesque veut « se réapproprier la sexualité autochtone »

Les six femmes du Virago Nation posent en petites tenues, avec de gros manteaux de fourrure.

Fondé en 2016, le collectif Virago Nation réunit des artistes burlesques autochtones.

Photo : Kate Whyte

Radio-Canada

Le collectif d’artistes Virago Nation, qui sera en spectacle dans le cadre du Queer Arts Festival de Vancouver, s’est donné une mission : « se réapproprier la sexualité autochtone mise à mal par les effets toxiques de la colonisation ».

Rassemblées depuis 2016, les artistes Shane Sable, Scarlet Delirium, Sparkle Plenty, Monday Blues, Lynx Chase et RainbowGlitz ont plus d’une corde à leur arc. Leur collectif est connu pour ses prestations – qui touchent au burlesque, au théâtre et à la chanson – et pour ses prises de parole. Virago Nation offre aussi des ateliers de réinsertion sexuelle autochtone.

Pour leur prestation au Queer Arts Festival, qui sera présentée en ligne vendredi soir, il faut s’attendre à un éventail incroyable de styles différents où nous repousserons les limites du burlesque, assure RainbowGlitz.

Nous laisserons notre cœur parler et nous donnerons notre propre point de vue sur la sexualité autochtone.

RainbowGlitz

Virago Nation est né d’une volonté de créer une communauté d’artistes autochtones. Les six artistes qui le composent sont toutes issues de la scène burlesque.

Elles comptent sur une recette gagnante pour faire passer leur message : de l’humour, de la séduction, de la culture populaire et de la politique, résument-elles sur leur site web.

L'artiste porte un costume de scène.

RainbowGlitz promet de « repousser les limites du burlesque ».

Photo : Jon-Christian Ashby

L’objectif du collectif est de démontrer que les femmes autochtones ne se limitent pas à la dichotomie entre vierges et prostituées coloniales, peut-on y lire. Elles ont une identité sexuelle dynamique, qui se manifeste sous plusieurs formes et qui s’exprime selon leurs propres désirs.

Les artistes de Virago Nation ont hâte de pouvoir présenter leur spectacle au public, après des mois de confinement. Plusieurs d’entre nous ont donné des spectacles en ligne ou ont travaillé à concevoir des costumes puisque nous avions le temps de le faire, explique RainbowGlitz, optimiste malgré tout.

Nous avons de grands espoirs pour Virago Nation et, pour le moment, nous nous laissons porter par le vent, illustre-t-elle.

En raison de la pandémie, le Queer Arts Festival de Vancouver diffuse ses spectacles en ligne jusqu’au 26 juillet.

Avec les informations de Peter Knegt, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Autochtones

Arts