•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une aînée crie succombe à la COVID-19 à Montréal

Emma Trapper, de Mistissini, est la première Autochtone au Québec à mourir de la COVID-19.

Emma Trapper, de Mistissini, est la première victime autochtone au Québec à mourir de la COVID-19.

Photo : Tirée du compte Facebook du grand chef de la nation crie, Abel Bosum

Emma Trapper, originaire de Mistissini, un village cri situé sur le territoire d'Eeyou Istchee dans le Nord-du-Québec, a succombé à Montréal, lundi, à la COVID-19.

C’est avec une immense tristesse que nous annonçons que la Nation crie d’Eeyou Istchee vient de subir sa première perte en raison de la COVID-19, a fait savoir mardi matin le grand chef Abel Bosum. 

Emma était dans un centre de soins de longue durée à Montréal. Elle avait contracté le virus, indique-t-il. 

Elle l’était l’une de nous, et nous ne pouvons que nous joindre à sa famille pour pleurer son décès

Abel Bosum, le grand chef de la Nation crie

Ses enfants écrivent qu’elle était une mère, une grand-mère, et une arrière-grand-mère. Une femme religieuse qui avait un rire contagieux lorsqu’elle était investie du Saint-Esprit, ajoute le grand chef Bosum.

C’était notre plus grand souhait que la Nation crie soit épargnée des pires conséquences du virus, et toutes les mesures que nous avons prises visaient à éviter cela. Malheureusement, malgré nos plus grands efforts, nous avons perdu une aînée, souligne-t-il.

Au nom de la Nation crie, nous offrons nos plus sincères sympathies et condoléances à la famille Trapper (Longchap), conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !