•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux nouveaux cas de COVID-19 chez les Cris

L'ancien négociateur du gouvernement de la Nation crie Abel Bosum a été élu grand chef du Grand Conseil des Cris (GCC).

Abel Bosum le grand chef du Grand Conseil des Cris (GCC).

Photo : Youtube/Rupert Stream

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nation crie confirme lundi après-midi qu'il y a un nouveau cas de coronavirus à Nemaska, à la Baie-James, et un autre à Montréal.

Il y a donc maintenant deux cas positifs dans l'Eeyou Istchee – c'est ainsi que les Cris désignent leur territoire – et deux patients cris à Montréal qui sont atteints du coronavirus.

Le nouveau malade à la Baie-James était un compagnon de voyage de la personne déclarée positive la semaine dernière à Nemaska, la capitale administrative du gouvernement cri.

Les autorités cries assurent que « les deux personnes avaient respecté les protocoles d'isolement à leur retour de voyage à l'étranger et qu'elles ont obtenu un résultat positif pendant cet isolement ».

Les deux malades sont toujours isolés.

Un deuxième cas dans la métropole

Un deuxième cas a aussi été diagnostiqué à Montréal. La personne demeurait à l'hôtel Espresso, un établissement du centre-ville fréquenté par les membres de la communauté crie qui viennent dans la métropole.

Le premier cas d'une personne crie ayant fréquenté cet hôtel a été révélé le 26 mars.

Plus de 50 tests ont été effectués

Dix-neuf personnes sur une cinquantaine ont obtenu un résultat négatif à un test de détection du coronavirus.

Au total, 53 tests ont été effectués. Trente-deux personnes attendent toujours les résultats.

Le gouvernement cri rappelle, à l'instar de plusieurs communautés autochtones au Québec, que « des restrictions de voyage renforcées sont en place sur le territoire d'Eeyou Istchee ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Autochtones

Santé