•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La semaine de la mode autochtone débute à Vancouver

Une femme, de dos, porte une cape multicolore aux motifs autochtones.

Une création de la designer autochtone Debra Sparrow.

Photo :  CBC / Evaan Kheraj

Radio-Canada

La deuxième édition de l’événement a été lancé lundi avec un gala en l’honneur des femmes et des filles autochtones disparues ou assassinées et de la communauté LGBT.

Le Red Dress Event a présenté des robes et des accessoires rouges des créateurs autochtones Yolonda Skelton, Debra Sparrow, Pam Baker, Morgan Asoyuf, Evan Ducharme et Nipii Designs.

Ces créations sont une manière de rappeler aux Canadiens les crimes violents à l’encontre des femmes autochtones, souligne Yolonda Skelton créatrice de la nation Gitxsan dans le nord-ouest de la Colombie-Britannique.

Lorsque les femmes participent au défilé vêtues de robes rouges, elles donnent une voix à leurs sœurs volées et disent "Nous ne sommes plus silencieuses", explique Yolonda Skelton, en entrevue avec La Presse canadienne.

Les personnes voulant assister au défilé sont invitées à porter du rouge.

Nous vivons dans un pays qui n’en a rien à faire de ce problème, dénonce pour sa part la co-animatrice de la soirée, la militante Lorelai Williams qui a elle-même perdu sa tante, disparue en 1978, et sa cousine, disparue en 1996.

C’est quelque chose qui vient me chercher personnellement, explique Mme Williams qui dit toujours être émue lorsqu’elle voit des gens se déplacer pour des événements de la sorte organisée à la mémoire de ces femmes et filles autochtones.

Une modèle porte un manteau fait de cuir et de fourrure.

Une création de la designer autochtone Sho Sho Esquiro.

Photo :  CBC / Evaan Kheraj

Elle juge que l’Enquête nationale sur les femmes autochtones, dont le rapport a été dévoilé en juin, a peu fait pour atténuer les frustrations des familles des disparues.

Les familles ne sont pas confortables avec le fait que ça soit un corps policier qui enquête sur un autre corps policier, explique-t-elle en plus de s’inquiéter que l’intérêt national sur cette question ne disparaisse avec la fin de l’enquête.

Ça, c’est le rôle de l’art : d’attirer l’attention sur cet enjeu, explique Mme Williams.

Cette année encore, toutes les modèles et la plupart des employés de l'événement sont autochtones et plusieurs proviennent de familles d’accueil.

Le défilé de mercredi sera consacré aux motifs modernes et au jeans avec des créations de Tyler Jacobs, Kelly Edzerza-Bapty, Alicia Stephens et Dusty LeGrande.

Celui de jeudi mettra en valeur le cuir, les graffitis et la broderie avec des créations d’Angela DeMontigny, Sho Sho Esquiro, Erin Brillion, Karl Harris et Justin Lewis.

Avec les informations de CBC, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Autochtones

Société