•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Autochtone devant la Cour suprême pour prouver que sa Nation n'est pas « éteinte »

Richard Desautel et des membres de la Première Nation Sinixt.

La Cour d’appel de la Colombie-Britannique a renvoyé le cas de Richard Desautel en Cour suprême du Canada, avançant que la cause était d'importance nationale.

Photo : Radio-Canada / Bob Keating

Radio-Canada

Un membre de la Première Nation Sinixt tentera de démontrer à la Cour suprême du Canada que son peuple n’est pas « éteint », comme l’a déclaré le Canada en 1956.

L’affaire a commencé en 2010, lorsque Richard Desautel, un membre de la communauté Sinixt de l’État de Washington, s’est rendu au Canada pour chasser le wapiti, et ce, sans permis. Il a contacté le service de conservation de la faune pour se dénoncer et a été arrêté.

La Loi sur la faune (Wildlife Act) stipule qu'une personne qui réside en Colombie-Britannique et qui est inscrite en vertu de la Loi sur les Autochtones a le droit de chasser des animaux sauvages sans permis de chasse.

Mon objectif était simplement d'aller au Canada comme mes ancêtres nomades et de ne pas avoir cette frontière invisible qui m'empêche d'aller chasser là-bas, dit-il. Je veux aller à la chasse où mes ancêtres ont chassé.

M. Desautel a remporté trois victoires devant les tribunaux de la province, ce qui permet aux membres de sa Première Nation d’être de nouveau officiellement reconnus au Canada.

Le gouvernement fédéral a déclaré que la Première Nation Sinixt était éteinte en 1956, notant alors que le dernier de ses membres vivant au Canada était mort dans les années 1950. Les membres de la Première Nation affirment qu'ils n'ont jamais été réellement éteints, mais qu'ils ont été conduits dans une réserve située près d'Inchelium, dans l'État de Washington.

On pense qu'environ 3000 personnes d'ascendance sinixte vivent aux États-Unis. On ignore combien de membres de la Première Nation ont été assimilés à d'autres Premières Nations en Colombie-Britannique.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Autochtones