•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De jeunes Autochtones ouvriront la marche du climat à Montréal en compagnie de Greta Thunberg

Trois adolescentes manifestent en brandissant des pancartes pour la défense de l'environnement.

La jeune environnementaliste suédoise Greta Thunberg (au centre) manifeste devant le siège des Nations unies à New York le 6 septembre 2019 en compagnie d'autres jeunes.

Photo : The Associated Press / Richard Drew

Radio-Canada

L’égérie de la lutte contre les changements climatiques Greta Thunberg ouvrira la marche du climat de Montréal vendredi en compagnie de jeunes Autochtones.

C’est à la demande de la jeune Suédoise que des membres du Réseau jeunesse de l’Assemblée des Premières Nations du Québec-Labrador (APNQL) l’accompagneront en première ligne, précise l’APNQL dans un communiqué publié mardi.

Nous nous devons de rester à l’écoute de ceux qui hériteront des gestes que nous posons et des décisions que nous prenons aujourd’hui. Comme groupes engagés dans la lutte contre les changements climatiques, nous avons la responsabilité de porter le message des jeunes, déclare le chef Ghislain Picard dans ce même communiqué.

En entrevue à l’émission Pénélope sur les ondes d'ICI PREMIÈRE, la militante innue Melissa Mollen Dupuis a précisé qu’une quinzaine de jeunes Autochtones et qu’autant de non-Autochtones allaient participer à une série d’ateliers de formation pour devenir des « ambassadeurs » pour le climat.

Ces jeunes ont été sélectionnés par un comité après avoir démontré leur volonté de « décoloniser leur vision » sur le climat.

Cette rencontre-là elle est due depuis longtemps, a laissé tomber la militante, qui travaille notamment pour la Fondation David Suzuki.

Il y a des savoirs que l'on peut expliquer par la science de façon très claire, mais la science autochtone sert à faire connaître ces savoirs-là à un plus grand public, précise-t-elle.

Pour Melissa Mollen Dupuis, les jeunes participeront à une série d'ateliers et de formations pendant deux jours pour les préparer à leur apparition publique aux côtés de Greta Thunberg.

David Suzuki ira d’ailleurs personnellement les rencontrer. Je lui ai personnellement beaucoup cassé les oreilles avec ça, a indiqué Mme Mollen Dupuis.

La manifestation pour le climat de vendredi pourrait être une des plus grosses manifestations jamais organisées à Montréal avec la participation des plus grands syndicats du Québec, des universités et des cégeps.

Des rassemblements auront lieu également à Québec, Gatineau, Sherbrooke, Joliette, Trois-Rivières, Rimouski, Saguenay et dans diverses autres municipalités.

Une marche semblable avait rassemblé le 15 mars des dizaines de milliers d'écoliers et d'étudiants des niveaux secondaire, collégial et universitaire dans les rues de Montréal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Autochtones

Environnement