•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Famille disparue depuis 30 ans : nouvelles recherches, nouveau revers pour la GRC 

Ronald et Doreen Jack, tous deux âgés de 26 ans, et leurs deux enfants Russell, 9 ans, et Ryan, 4 ans, ont été vus la dernière fois le matin du 2 août 1989.

Ronald et Doreen Jack, tous deux âgés de 26 ans, et leurs deux enfants, Russell, 9 ans, et Ryan, 4 ans, ont été vus la dernière fois le matin du 2 août 1989.

Photo : fournie par Marlene Jack

Radio-Canada

Aucune preuve n’a été trouvée quant à la disparition de Ronnie et Doreen Jack et de leurs deux fils, Russell et Ryan, à la suite de trois jours de recherches dans une propriété du nord de la Colombie-Britannique, a indiqué la GRC. 

La famille Jack a disparu de sa maison de Prince George durant l'été 1989, voilà maintenant 30 ans.

La GRC affirme qu'elle n'a pas de preuves précises pour conclure que la famille a été victime d'un acte criminel, mais que, à ce stade-ci, elle traite cette affaire « comme un homicide jusqu'à preuve du contraire », a indiqué le caporal Craig Douglass.

La GRC a mené en vain ses plus récentes recherches du 28 au 30 août avec l'aide d'experts externes, d’un géoradar et d'équipement lourd. Ce sera maintenant aux enquêteurs affectés à l'affaire de décider ce qu’ils feront de l’information dont ils disposent déjà, a indiqué un porte-parole de la GRC.

Ronnie et Doreen Jack ont tous deux grandi sur la rive sud du lac Burns. En 1989, ils vivaient à Prince George avec leurs deux fils de 9 et 4 ans quand, lors d’une soirée d’été au pub près de la maison, Ronnie s’est vu offrir un travail par un homme avec qui il discutait. Sa femme et lui étaient invités à se rendre dans un camp de bûcherons à l'extérieur de la ville.

Le 2 août 1989, Ronnie a appelé des membres de sa famille pour leur dire que Doreen et lui allaient quitter la ville pour aller travailler et qu'ils emmenaient les garçons avec eux.

On s'attendait à ce qu'ils soient partis pendant 10 jours, mais ils ne sont jamais revenus.

La GRC croit que quelqu'un possède des renseignements qui pourraient aider à élucider la disparition de la famille Jack.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La GRC croit que quelqu'un possède des renseignements qui pourraient aider à élucider la disparition de la famille Jack.

Photo : Fournie par la GRC

De longues recherches

La GRC affirme que, au cours des décennies qui se sont écoulées depuis leur disparition, plusieurs emplacements ont été fouillés, étant considérés comme lieux de sépulture possibles. Mais aucun ne l'a menée à la famille disparue.

Les recherches de la fin du mois d'août ont eu lieu sur une section du territoire de la Première Nation Saik'uz, au sud de Vanderhoof, en Colombie-Britannique. Les élus de la collectivité et certains de ses aînés sont demeurés sur les lieux pendant une bonne partie des trois jours afin d'observer et d'appuyer les personnes venues de l'extérieur de la ville pour la recherche.

Marlene Jack, la sœur de Doreen, était sur place. Elle a raconté avoir été à bout de nerfs en regardant la police fouiller la zone. « Et puis, on n'a rien trouvé. C'était très décevant », a-t-elle commenté.

Mais elle n'abandonnera pas, a-t-elle dit. Elle demande encore une fois aux personnes qui ont des informations sur ce qui est arrivé à la famille Jack de se manifester pour que leur famille puisse les retrouver, les ramener à la maison et les enterrer.

« Tout ce qui m'importe, c'est de ramener ma famille à la maison. C'est tout. Ce sera à la GRC de s’occuper de l’aspect juridique, si elle est prête à aller de l'avant », a-t-elle ajouté.  

La chef élue de la Première Nation Saik'uz, Priscilla Mueller, a déclaré que sa communauté continuera à soutenir Marlene et les personnes touchées par la disparition de la famille. « La communauté envoie son amour et ses prières à la famille Jack afin qu’elle puisse tourner la page », a-t-elle ajouté.

D'après un texte de Chantelle Bellrichard, CBC News

Disparition

Justice et faits divers