•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

APTN produira un bulletin hebdomadaire de nouvelles en français

La salle des nouvelles d'APTN.

Le réseau APTN produit un bulletin d'information de nouvelles axé sur les questions autochtones avec une perspective autochtone.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Murchison

Ismaël Houdassine

Alors que la chaîne APTN célèbrera en septembre ses 20 ans d’existence, le réseau de télévision autochtone a annoncé jeudi la production d’un nouveau bulletin d’information national entièrement en langue française.

Dès le 26 août prochain, les abonnés du réseau câblé auront droit à un bulletin de nouvelles en français chaque semaine, et ce, à partir de 18 h 30 chaque lundi. C’est le premier journal télévisé francophone au Canada consacré à l’actualité autochtone, a réagi en entrevue téléphonique Jean La Rose, président-directeur général de l’APTN.

Le projet aura nécessité la construction d’un studio de télévision situé en plein centre-ville de Montréal. L’ouverture suit l’embauche de quatre personnes à temps plein.

On y pensait depuis longtemps. Lors de notre dernier renouvellement de licence, le CRTC a répondu favorablement à notre demande d’un téléjournal francophone hebdomadaire au sein du réseau. Ils nous ont donc accordé les ressources nécessaires, a raconté M. La Rose.

Un journal télévisé en français diffusé sur APTN, c’est pour nous un rêve que l’on espérait réaliser depuis 15 ans.

Jean La Rose, président-directeur général de l’APTN

Le président-directeur général s'apprête à quitter le groupe d’ici la fin de l'année. Selon lui, le nouveau journal télévisé francophone se veut un legs important pour l’avenir du réseau.

On a pris le temps qu’il fallait pour choisir une équipe, pour la construction d’un studio et l’installation technique, a-t-il expliqué. On commence avec un rendez-vous d’actualité par semaine, mais par la suite, on espère augmenter la programmation du téléjournal en français. L’objectif c’est d’avoir un bulletin quotidien en français comme on l’a déjà en anglais.

Le directeur général de APTN, Jean La Rose, dans son bureau.

Le directeur général de APTN, Jean La Rose, est fier de ce qui a été accompli et vingt ans et reconnaît que cela lui manquera après son départ.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Murchison

C’est Sophie Claude Miller qui sera à la barre de l’émission comme animatrice-productrice. Stagiaire de formation à Radio-Canada au service d’Espaces autochtones avant de rejoindre l’APTN en janvier 2019, elle est originaire de la Première Nation crie Waswanipi, située à la baie James, au Québec.

S’ajoute à l’équipe Sylvie Ambroise, journaliste innue ayant, entre autres, œuvré comme agente des communications au conseil de bande de Uashat mak Mani-Utenam. Elle effectuera des reportages auprès des communautés autochtones du Québec.

Le mandat sera assez vaste avec évidemment une emphase au Québec, a précisé M. La Rose. Il y aura aussi des nouvelles d’intérêt national qui touchent les communautés autochtones francophones de la province, mais aussi de tout le pays. On répond ainsi à une forte demande de la part des communautés francophones de la province.

L’émission d’une durée de trente minutes mettra en lumière la réalité des 11 Premières Nations du Québec. La programmation devrait inclure des portraits des membres des communautés, des enquêtes, des reportages et également des entrevues. Notons que l’ancienne journaliste huronne-wendate Danielle Rochette sera l’invitée de la première émission.

Lancée en 1999, la chaîne APTN est le premier télédiffuseur autochtone national au monde. De plus, un site web dédié au contenu créé dans le cadre du journal télévisé francophone sera mis en ligne cet automne.

Autochtones

Société