•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fédération métisse du Manitoba crée une section pour les personnes bispirituelles

Charlotte Nolin, les bras croisés devant un poster.

Charlotte Nolin a été élue vice-présidente de la nouvelle section michif bispirituelle de la FMM.

Photo : Radio-Canada / Pierre Verrière

Radio-Canada

La Fédération métisse du Manitoba (FMM) crée une section michif pour les personnes bispirituelles et LGBTQ. Elle souhaite apporter les ressources nécessaires aux Métis de ces groupes et veiller à ce que les objectifs de la FMM en tiennent compte.

Il aura fallu un an et une dizaine de personnes pour mettre sur pied cette nouvelle section d'importance historique de la FMM.

« En tant que gouvernement et peuple métis, nous valorisons toujours l'inclusion et la diversité. La création de cette section incarne qui nous sommes », déclare dans un communiqué le président de la FMM, David Chartrand.

La nouvelle section a tenu sa première réunion officielle la semaine dernière, durant laquelle ses membres ont été élus.

La création de cette section était très attendue, selon la secrétaire-trésorière de la Fédération, Chantal Fiola.

« Il y a beaucoup de Métis bispirituels qui travaillent dans nos communautés depuis des décennies », affirme-t-elle.

La présidente de la section michif bispirituelle, Nicki Ferland, explique qu'elle a été créée pour s’assurer que les voix et les intérêts des principaux intéressés soient respectés sur le plan « politique, spirituel [ou économique] nécessaire au bien-être des Métis bispirituels ».

« Il y a beaucoup de choses intéressantes qui se passent en ce qui concerne la spiritualité et les cérémonies. Nous voulons être capables de donner accès aux personnes bispirituelles et LGBTQ à ces connaissances », précise-t-elle.

Pour la vice-présidente, Charlotte Nolin, les personnes bispirituelles doivent encore faire preuve de courage pour s’affirmer. Elle souhaite que la nouvelle section michif fasse de la sensibilisation destinée à l’ensemble de la société.

« Le temps permettra d’apporter des programmes pour les bispirituels. Un de nos souhaits est d'avoir un terrain pour faire des cérémonies propres aux bispirituels. Notre objectif est de rejoindre tout le monde pour transmettre les connaissances. C’est normal d’être spirituel », précise-t-elle.

Mme Nolin souhaite que la nouvelle section soit également une ressource pour « informer les politiciens ».

Un sommet de deux jours de rapprochement des Métis bispirituels de l’ensemble du Manitoba aura lieu en 2020. Ce dernier devrait permettre de mieux connaître et de faire connaître les besoins en ce qui concerne les ressources et les sujets à traiter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Droits et libertés