•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festival Innucadie célèbre la tradition orale, de la Côte-Nord à l’Afrique

Deux hommes en tenue traditionnelle en prestation devant un public à Innucadie

Le Festival Innucadie se termine dimanche, avec une excursion à un site sacré, un cercle des anciens, un festin et une cérémonie de clôture.

Photo : Radio-Canada / Jean-Louis Bordeleau

Miriane Demers-Lemay

À Natashquan, le Festival du conte et de la légende Innucadie plonge pour une 14e année au coeur des traditions acadiennes et innues présentes sur la Côte-Nord, tout en célébrant la fraternité entre les peuples.

Je dis à la population, aux jeunes aujourd'hui, Innucadie, c'est la tradition, dit le conteur Mathias Malec.

On veut montrer aux jeunes qui on est, les Innus. Moi, je suis fier d'être Innu.

Mathias Malec, conteur

Au programme cette année, on trouve aussi bien des ateliers de fabrication de raquettes, de la musique d’accordéon avec des aînés autochtones que... des contes africains.

Si les festivaliers peuvent profiter de la présence de conteurs, de musiciens québécois et d’écrivains tels que la romancière innue Naomi Fontaine, des artistes africains sont également au programme.

Tout comme dans la culture innue, la tradition orale occupe une place importante dans des pays tels que le Sénégal.

L'éducation se faisait à travers les contes, explique l’artiste pluridisciplinaire sénégalais Abdoulaye Sané. Aujourd'hui, quand on parle à Innucadie de transmission, c'est pour essayer de revenir à ces anciennes valeurs qui permettent de perpétuer une civilisation, pour ne pas parler de culture.

Le 14e Festival Innucadie est présidé par le poète haïtien Rodney Saint-Éloi, habité notamment par les questions de la langue, de l'exil et de l’enracinement.

Le Festival du conte et de la légende Innucadie plonge pour une 14e année au coeur des traditions acadiennes et innues présentes sur la Côte-Nord.

Le Festival du conte et de la légende Innucadie plonge pour une 14e année au coeur des traditions acadiennes et innues présentes sur la Côte-Nord.

Photo : Radio-Canada / Jean-Louis Bordeleau

Cette année, le festival est également marqué par un deuil dans la communauté, à la suite du décès du deuxième Innu le plus âgé de Natashquan, Antoine Malec.

Le Festival Innucadie se termine dimanche, avec une excursion à un site sacré, un cercle des anciens, un festin et une cérémonie de clôture.

Avec les informations de Jean-Louis Bordeleau

Côte-Nord

Autochtones