•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première Inuk colonelle honoraire à Goose Bay

Des gens vêtus d'uniformes militaires signent des documents.

Sarah Leo (droite) est devenue la première femme autochtone à être nommée colonelle honoraire par l'escadre de soutien au combat à Goose Bay.

Photo : Master Cpl. Krista Blizzard/Facebook

Radio-Canada

Une femme autochtone a été nommée, pour la première fois, colonelle honoraire d'une escadre de l'armée de l'air basée à Goose Bay.

Sarah Leo, une ancienne présidente du territoire autonome de Nunatsiavut et vétérane de l'armée canadienne, occupe maintenant un nouveau rôle dans la vie civile, qui consiste à établir des liens entre les membres de la 444e escadre de soutien au combat et le public du Labrador.

Je trouve que c'est excitant, et que c'est le bon moment, a-t-elle indiqué.

Nous sommes à une époque où nous reconnaissons l'importance d'aller au-delà de votre colonel honoraire typique – ceci dit sans dénigrer ceux qui ont occupé le poste –, mais, vous savez, nous allons au-delà de l'homme d'affaires retraité typique.

Les colonels honoraires, selon le site Internet de l'armée de l'air canadienne, sont des membres à part entière de la famille de l'armée de l'air qui aident à renforcer les liens avec la communauté et servent de mentors à des membres qui pourraient ne pas bien connaître leur nouveau domicile.

Si le principal mandat de l'escadre consiste à soutenir les activités de la base et de fournir une aide en cas d'urgence liée aux avions militaires, elle est également impliquée dans des missions de sauvetage, que connaissent bien bon nombre d'habitants du Labrador.

Les éléments de secours de l'armée ont eu à retrouver des chasseurs, des motoneigistes égarés ou des amants de la nature un peu trop téméraires, mais il ne s'agit pas de leur seul rôle.

Des communautés nordiques comme celle de Nain, où vit Mme Leo, dépendent également de ces missions de sauvetage pour effectuer des évacuations médicales d'urgence lorsque la météo cloue les appareils commerciaux au sol.

Si leurs activités les mettent en contact avec les communautés pour quelque raison que ce soit, il est important, pour eux, d'avoir une bonne compréhension de l'endroit où ils s'en vont et des gens qu'ils pourraient y rencontrer, affirme la nouvelle colonelle honoraire.

Et il est plus avantageux d'avoir cette compréhension avant qu'ils ne se retrouvent dans une situation d'urgence.

« Certainement mérité »

Mme Leo a passé 21 ans dans les Forces canadiennes en tant qu'opératrice d'équipement d'appoint mobile, et a été déployée en Yougoslavie et dans les Balkans. Par la suite, elle est devenue la première femme élue présidente du Nunatsiavut, le gouvernement inuit qui gère certaines régions du Labrador.

Je veux transmettre mes félicitations, a déclaré l'actuel président, Johannes Lampe, par voie de communiqué.

Cela est certainement mérité, et nous avons hâte de travailler avec elle pour bâtir une relation encore plus solide entre le gouvernement du Nunatsiavut et les Forces canadiennes.

Mme Leo est entrée en fonctions lors d'une cérémonie d'assermentation tenue vendredi, Journée nationale des peuples autochtones, à Happy Valley-Goose Bay.

Nous sommes à une époque où si vous êtes une femme, si vous êtes autochtone, vous pouvez tout accomplir. Cela a toujours été possible, mais à notre époque, [ce but] est encore plus facilement atteignable, a-t-elle déclaré.

Le monde vous appartient; il faut simplement se lancer et saisir cette opportunité.

Avec les informations de CBC News

Défense nationale

Société