•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le monument à John A. Macdonald vandalisé de nouveau à Montréal

Le monument à John A. Macdonald, à la place du Canada, au centre-ville de Montréal, a été vandalisé.
Le monument à John A. Macdonald, à la place du Canada, au centre-ville de Montréal, a été vandalisé. Photo: Radio-Canada / Conrad Fournier
Laurence Niosi

Le monument à l'un des pères fondateurs de la Confédération John A. Macdonald, à la place du Canada, au centre-ville de Montréal, a été vandalisé une septième fois en deux ans dans la nuit de jeudi à vendredi.

Le collectif #MacdonaldMustFall a marqué le début du week-end de la fête de Victoria (Journée nationale des patriotes) en aspergeant le monument de peinture verte.

Un peu plus loin, la statue en bronze de la reine Victoria, sur le campus de l'Université McGill, a elle aussi été vandalisée.

« John A. Macdonald était un suprémaciste blanc. Il a directement contribué au génocide des peuples autochtones avec la création du système brutal des pensionnats ainsi que d'autres mesures destinées à détruire les cultures et les traditions autochtones », écrit le collectif dans un communiqué.

« Il était raciste et hostile envers les groupes minoritaires non blancs au Canada, promouvant ouvertement la préservation d'un Canada dit "aryen". Il a adopté des lois pour exclure les personnes d'origine chinoise. Il a été responsable de la pendaison du martyr métis Louis Riel », ajoute-t-il.

Le groupe demande à ce que les deux statues soient déboulonnées.

L'année dernière, la Ville de Victoria a retiré la statue de John A. Macdonald de sa mairie, une décision qui s'inscrivait dans un effort de réconciliation avec les peuples autochtones.

Autochtones

Justice et faits divers