•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ghislain Picard de nouveau candidat comme chef de l’APNQL

Ghislain Picard témoigne lors d'une commission d'enquête.
Ghislain Picard devant la commission Viens. Photo: Radio-Canada / Mélanie Picard

Ghislain Picard entend rester chef des Premières Nations du Québec et du Labrador. Il affrontera le 30 janvier, jour du scrutin, Gilbert Dominique, un Innu de Mashteuiatsh.

Le chef Picard a annoncé officiellement sa candidature sur son compte Twitter mercredi.

L'Innu originaire de Pessamit sur la Côte-Nord est chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (l’APQL) depuis 1992. Il termine ainsi un neuvième mandat.

Le chef Picard avait aussi tenté sa chance sur la scène canadienne en 2014 où il avait été battu par le chef actuel de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde.

Dans un clin d’œil aux souverainistes québécois, Ghislain Picard avait déclaré en 2015 au journal Le Devoir : « je suis Innu. Je suis souverainiste ».

L'ex-chef de Mashteuiatsh Gilbert DominiqueL'ex-chef de Mashteuiatsh Gilbert Dominique Photo : Radio-Canada

L’adversaire du chef Picard, Gilbert Dominique, a été élu pour la première fois à la tête de la communauté innue du Lac-Saint-Jean en 2003. Il a réalisé trois mandats avant de perdre les dernières élections en 2017 contre le chef actuel de Mashteuiatsh, Clifford Moar.

L’APNQL compte dans ses rangs 43 communautés qui représentent dix nations au Québec et au Labrador.

Autochtones

Politique