•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entente de 2,5 millions pour des livraisons par drone dans des communautés autochtones

Un drone de forme carrée avec quatre hélices posé sur une table.
Chaque drone est fait de fibre de carbone, un matériau léger. Photo: Radio-Canada / Philippe De Montigny
Radio-Canada

La compagnie Drone Delivery Canada (DDC) a conclu une entente de 2,5 millions de dollars avec la Première Nation crie de la Moose pour transporter du courrier et des denrées entre Moose Factory et Moosonee, dans le Grand Nord de l'Ontario.

Les livraisons doivent commencer dès la fin du deuxième trimestre de 2019, prévoit le PDG de DDC, Tony Di Benedetto, lorsque la Première Nation crie de la Moose recevra son financement du fédéral.

L’aéronef Sparrow, qui a une capacité de charge de 5 kg, transportera des lettres, des colis, des fournitures médicales et d’autres nécessités, selon le communiqué de presse de l'entreprise.

Tony Di Benedetto, PDG de Drone Delivery CanadaTony Di Benedetto, PDG de Drone Delivery Canada Photo : Radio-Canada

Là où les infrastructures font défaut, la plateforme de livraison par drone de DDC est une solution de grande valeur pour relier les communautés éloignées, déclare Stan Kapashesit, directeur du développement économique de la Première Nation crie de la Moose.

L’île de Moose Factory, au centre de la rivière Moose, se situe à moins de 2,5 kilomètres de Moosonee.

Durant l’hiver, une route de glace relie les deux communautés et permet aux résidents de Moose Factory de se procurer leurs denrées dans la ville voisine.

Toutefois, lors des trois autres saisons de l'année, le transport doit se faire par avion ou par bateau.

Transports

Économie