•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des étudiants de l’USB s’engagent pour les Autochtones disparus ou assassinés

Des étudiants de l’Université de Saint-Boniface appuient l’initiative Drag the Red.
Radio-Canada

Des étudiants en 2e année de la Faculté d'Éducation de l'Université de Saint-Boniface ont lancé une campagne GoFundMe pour aider l'organisme Drag the Red à réparer un bateau utilisé pour chercher les dépouilles de personnes autochtones disparues ou assassinées.

Constatant un manque d’intérêt des autorités pour cet enjeu, les bénévoles de l'organisme sans but lucratif Drag the Red parcourent les berges des rivières à la recherche des dépouilles d’hommes et de femmes autochtones.

L’initiative est toutefois menacée puisque le bateau qu’ils utilisent nécessite des réparations à hauteur de 8000 $.

En ayant eu vent par le biais du réseau social Facebook, Erika Chernik, une étudiante en 2e année à l’Université de Saint-Boniface, a proposé à ses camarades de lancer une collecte de fonds.

L'objectif est de récolter 1000 $ et ils en sont déjà à la moitié, se réjouit-elle.

Pas une première

Ce n’est pas la première fois que ces élèves s’engagent pour aider la communauté. Ils avaient déjà récolté 700 $ en deux semaines pour le Mama Bear Clan.

Nous sommes tous [de] futurs enseignants alors je crois que nous voulons tous changer le monde d’une façon ou d’une autre.

Erika Chernik

C’est le cours « Perspectives autochtones », centré sur les contenus et les stratégies d’enseignement autochtone, qui leur a donné l’envie de s’investir dans ces causes.

Erika Chernik invite tout le monde à faire un don car, dit-elle, la problématique des personnes disparues et assassinées « affecte beaucoup de personnes ».

D'après les informations de Geneviève Murchison

Manitoba

Autochtones