•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un important don d'une collection d'archives autochtones remis au gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Le journal Native Press a existé lors d'une période faste des Territoires du Nord-Ouest.
Le journal Native Press a existé lors d'une période faste des Territoires du Nord-Ouest. Photo: CBC / Michael Hugall

La Native Communications Society a fait don de 200 000 images tirées du journal Native Press au gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, afin qu'il puisse les préserver et les archiver.

Le président de la Société, J.C. Catholique, a déclaré que l’idée d’offrir ces archives couvait depuis déjà plusieurs années. « Ce qui est historique, c'est qu’il s’agit d’un pan d’histoire qui s’étend de 1970 à 1992. Tout ce qui s'est déroulé à ce moment-là va être préservé », a-t-il déclaré.

Native Press a été créé en 1971 en tant que journal destiné aux peuples autochtones des Territoires du Nord-Ouest. Les fondateurs de ce média voulaient ainsi fournir une couverture plus large des nouvelles et des points de vue des communautés autochtones.

M. Catholique a affirmé que les deux décennies en question couvraient une période « passionnante » dans l'histoire du territoire. « C'est une époque où les gens ont commencé à s'organiser politiquement », a-t-il déclaré lors d'une cérémonie de passation des archives à Yellowknife, en octobre. « Ils ont pu avoir une voix et se faire entendre. »

J.C. Catholique, de la Native Communications Society, signe un document confirmant le don de centaines de milliers d'images du journal Native Press aux archives des Territoires du Nord-Ouest.J.C. Catholique, de la Native Communications Society, signe un document confirmant le don de centaines de milliers d'images du journal Native Press aux archives des Territoires du Nord-Ouest. Photo : CBC / Michael Hugall

Il s’est souvenu de ces décennies comme une époque où les dirigeants étaient de grands conteurs qui parlaient leur langue traditionnelle et vivaient sur leurs terres.

La période couverte par les archives a été marquée par la commission Berger, en lien avec les impacts sociaux, environnementaux et économiques d’un projet de gazoduc dans la vallée du fleuve Mackenzie et par un jugement de la Cour suprême qui avait déterminé que les Dénés n'avaient jamais cédé leurs terres, entre autres.

D’« extraordinaires » photographes

L'archiviste Erin Suliak a décrit la collection de photos comme un trésor. « Les personnes qui travaillaient à la Native Press avaient comme passion d’informer les gens de ce qui se passait à cette époque », a-t-elle déclaré.

« Des photographes extraordinaires, dont certains ne sont plus des nôtres, ont laissé leur marque grâce aux photographies qui se retrouvent dans ces archives. »

Suliak a déclaré que les photos allaient être conservées au Prince of Wales Northern Heritage Centre de Yellowknife. Des archivistes professionnels les examineront par la suite. « Nous essayons de voir comment nous pourrons identifier les photographes, mais aussi les personnes et les lieux reliés à ces images », a-t-elle déclaré.

Les photos seront numérisées et conservées dans une base de données accessible pour la recherche.

« Il a fallu attendre longtemps », a déclaré M. Catholique en riant. » Mais maintenant, nous savons que ces archives sont en sécurité. »

La directrice de la culture et du patrimoine au Prince of Wales Northern Heritage Centre, Sarah Carr-Locke, a avancé que les photos pourraient être complètement numérisées d'ici l'automne prochain.

D'après Michael Hugall/CBC

Avec les informations de CBC

Histoire

Société