•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un danseur de pow-wow sur une nouvelle pièce de monnaie

Une nouvelle pièce de collection en argent met en vedette un danseur de pow-wow.
Une nouvelle pièce de collection en argent met en vedette un danseur de pow-wow. Photo: Monnaie royale canadienne
Radio-Canada

Une nouvelle pièce de collection en argent mettant en vedette un danseur traditionnel autochtone a été présentée vendredi au pow-wow de l'Université McGill, à Montréal.

Le motif au revers de la pièce - une gravure colorée et finement détaillée - est l’œuvre de l'artiste mohawk Garrison Garrow. L'avers est à l'effigie de la reine Élisabeth II.

La pièce, dont le tirage est limité à 3500 exemplaires, est émise par la Monnaie royale canadienne.

« La tradition du pow-wow, c'est un symbole des cultures autochtones en Amérique du Nord, ça représente vraiment le début de l'histoire canadienne », souligne Alexandre Reeves, porte-parole pour la Monnaie royale canadienne.

« Alors que nous poursuivons les efforts pour parvenir à une véritable réconciliation [...], le motif inspirant de la pièce de monnaie en l'honneur de la danse libre nous rappelle l'importance de reconnaître et de célébrer les traditions autochtones », a affirmé par voie de communiqué Marc Miller, secrétaire parlementaire de la ministre des Relations Couronne-Autochtones.

La pièce de collection pèse plus de 60 grammes, soit environ huit fois plus que les pièces en circulation comme celles de 1 $ ou de 2 $. Elle se vend au prix de 189,95 $ (sa valeur nominale est de 30 $).

Chaque année, la Monnaie royale canadienne produit plus de 200 pièces commémoratives.

Autochtones

Société