•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête sur les femmes autochtones : des familles veulent être entendues

Quatre personnes se serrent dans les bras en portant la photo d'une femme.

Des familles ont vu leur demande pour une plus importante participation ignorée.

Photo : Reuters / Chris Wattie

CBC
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un groupe de 20 familles traîne en cour l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones (ENFFADA) parce qu'elle leur a refusé la participation aux audiences à titre de parties intéressées.

Les familles ont déposé jeudi une demande de révision judiciaire auprès de la Cour fédérale. Elles espèrent qu'elles obtiendront la « qualité pour agir » telle que définie dans le cadre de l’enquête, de même que le financement de leur participation aux audiences.

« Elles n'ont pas eu le choix », a déclaré Suzan Fraser, l'avocate de Toronto qui représente les familles.

« Essentiellement, l'enquête a refusé la demande en ignorant simplement les familles », a-t-elle expliqué.

Me Fraser représente des familles de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, de la Saskatchewan, de l’Ontario et du Québec.

Les familles veulent être sur un pied d’égalité avec les autres parties, avoir accès au matériel, pouvoir faire des soumissions.

Suzan Fraser, avocate des familles

L'Enquête a accepté les demandes de 95 groupes, dont le gouvernement fédéral et les gouvernements des 13 provinces et territoires, l'Assemblée des Premières Nations, l'Inuit Tapiriit Kanatami, des groupes de femmes autochtones, de même que plusieurs services de police.

Les particuliers ou les groupes qui veulent être entendus à l'Enquête doivent faire une demande de « qualité pour agir ». Ils doivent y indiquer s’ils veulent participer aux activités régionales ou nationales. Ils peuvent aussi demander à être entendus sur une question précise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !