•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pensionnats autochtones sur Google Earth

Des élèves d'un pensionnat autochtone à Inukjuak, au Québec, vers 1890.

Des élèves d'un pensionnat autochtone à Inukjuak, au Québec, vers 1890.

Photo : Bibliothèque et Archives Canada

Radio-Canada

Un nouvel outil d'apprentissage de Google (Nouvelle fenêtre) démontre de manière interactive l'impact des pensionnats autochtones au Canada.

L’option Voyager de Google Earth utilise plus de 100 marqueurs pour montrer sur une carte les emplacements des pensionnats autochtones, en plus de raconter des récits de survivants des pensionnats.

Voyager est une collection d'articles interactifs basés sur des cartes géographiques et écrits par des partenaires de Google Earth. Le projet des pensionnats, lancé lundi, est un partenariat entre le Centre national pour la vérité et la réconciliation (NCTR) et l’organisme Canadian Geographic Education.

« On peut voir les pensionnats, on peut voir où ils se trouvent et cela aide à les rendre encore plus concrets. Ce n'est pas un passé lointain », souligne Ry Moran, directeur du NCTR.

Les pensionnats sur Google Earth

Les pensionnats autochtones sur Google Earth

Photo : Google

Les pensionnats du Canada, conçus à l'origine pour assimiler les enfants autochtones, se sont ouverts dans les années 1830. Le dernier pensionnat n'a fermé ses portes qu’en 1996.

Au Québec, des pensionnats à La Tuque, à Maliotenam et à Amos ont cessé leurs activités dans les années 1970.

Plus de 150 000 enfants autochtones ont été arrachés à leur famille et placés dans ces établissements, pour la plupart sous l'égide de différentes communautés religieuses.

Vers la réconciliation

Les histoires et les cartes de Voyager sont accessibles à tous les Canadiens, mais ciblent particulièrement les élèves des écoles primaires et secondaires.

Selon John Thompson, professeur de géographie et membre du Canadian Geographic Education, le projet n'est qu'un pas de plus vers la réconciliation.

« [Ce sont] de petites étapes, un peu comme cette carte, un peu comme la reconnaissance des terres », a-t-il dit.

Nations métisses et autochtones

Société