•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Autochtone de 13 ans nommée au Prix international de la Paix des enfants

La militante Autumn Peltier
La jeune militante Autumn Peltier Photo: Courtoisie de Stephanie Peltier
Radio-Canada

Une adolescente de la Première Nation Wikwemikong en Ontario, a été nommée pour le Prix international de la Paix des enfants. La jeune Autochtone est la seule Canadienne parmi les 169 finalistes.

Autumn Peltier, une jeune fille de 13 ans qui milite pour l'eau propre, affirme que sa tante Joséphine Mandamin, une marchande d'eau, est l'une de ses plus grandes inspirations.

« Elle m'inspire à continuer mon travail et à encourager d'autres enfants », a déclaré Autumn, qui milite dans sa communauté sur l'île Manitoulin, à l'extrême nord-ouest du lac Huron, depuis l'âge de 8 ans.

Le Prix international de la Paix pour les enfants est décerné chaque année à un garçon ou une fille inspirant qui a contribué à améliorer la vie des jeunes dans le monde entier. Ce prix, qui est une plateforme pour les enfants leur permettant d'exprimer et de promouvoir leurs idées, a été lancé lors du Sommet mondial des lauréats du prix Nobel de la paix, en 2005.

Le prix sera remis au gagnant par un lauréat du Nobel de la paix lors d'une cérémonie à La Haye, aux Pays-Bas, le 4 décembre.

Engagée dans sa communauté

En 2015, Autumn Peltier a pris part à un camp culturel dans sa communauté portant sur l'enseignement du territoire et le renforcement de l'esprit d'équipe. Elle a ensuite été invitée à participer à une Conférence sur le climat en Suède, qui a rassemblé 64 enfants de 32 pays.Leurs demandes ont ensuite été transmises aux dirigeants du monde à la Conférence sur les changements climatiques, à Paris.

À son retour au Canada, Autumn a été invitée à l'Assemblée générale annuelle de l'Assemblée des Premières Nations, où elle a prononcé un discours appelant à agir pour protéger l'eau sacrée.

Autumn Peltier a été mise en nomination pour le Prix international de la Paix des enfants.Autumn Peltier a été mise en nomination pour le Prix international de la Paix des enfants. Photo : Courtoisie de Linda Roy

Pour les peuples autochtones, l'eau - le premier esprit vivant de la Terre - est considérée comme un cadeau sacré du Dieu créateur.

« J'aime dire que l'eau est vraiment sacrée, l'eau c'est la vie, la Terre n'a pas besoin de nous. Nous avons besoin d'elle », souligne la jeune militante.

Appel à l'action

En novembre dernier, Autumn Peltier a lancé un appel national à l'action pour fermer toutes les autoroutes du pays pendant une heure, le 5 décembre 2016, pour sensibiliser les Canadiens à la protection de l'eau.

Un mois plus tard, elle a manifesté sur l'autoroute près de la ville d'Espanola, dans le nord de l'Ontario, avec sa mère et des membres de sa communauté, dans un acte de solidarité avec les manifestants de Standing Rock, et pour attirer l'attention sur la protection de l'eau

Autumn Peltier a récemment eu l’occasion de rencontrer le premier ministre du Canada Justin Trudeau, qui s’est engagé, lors de sa conversation avec elle, à protéger l’eau. « J’aimerais qu’il tienne sa promesse », a-t-elle souhaité.

 
Avec les informations de CBC

Ontario

Autochtones