•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le wampum, au coeur des échanges avec les Autochtones

Le chef Isadore Day Wiindawtegowinini montre un wampum.
Le chef Isadore Day Wiindawtegowinini, de la Première Nation de Serpent River, présente un wampum utilisé lors d'une cérémonie tenue à Ottawa en 2012. Photo: La Presse canadienne / Sean Kilpatrick
Radio-Canada

À travers ses chroniques, Jacynthe Ledoux, avocate spécialisée en droit autochtone et en droit de l'environnement, nous fait comprendre l'importance complexe des wampums, qui « sont au fondement de ce qu'est le Canada actuel ». Une histoire passionnante!

Les wampums sont des tissages de coquillages blancs et pourpres d’abord échangés entre les peuples autochtones pour fonder des alliances et peaufiner les relations par le biais de traités. Leur usage s’est multiplié et diversifié à l’arrivée des Européens, qui ont aussi utilisé les perles de wampums comme monnaie d’échange. Les messages incarnés par les wampums diplomatiques ayant servi à conclure des traités offrent des pistes de réflexion fascinantes sur l’aménagement de la coexistence entre les peuples.


Du déclin à la résurgence

Le wampum de la réconciliation Le wampum de la réconciliation Photo : Alexandre Bacon

Au moment où le peuple canadien s’éveille aux horreurs du génocide culturel, les wampums offrent de précieuses pistes de coexistence issues d’une époque où le métissage diplomatique était la norme. LIRE LA SUITE »


Les wampums aux fondements de la confédération iroquoise

Une fresque représentant le symbole de la confédération haudenosaunee [iroquoise] à Toronto, au coin des avenues Spadina et Dupont.Une fresque représentant le symbole de la confédération haudenosaunee [iroquoise] à Toronto, au coin des avenues Spadina et Dupont. Photo : Jacynthe Ledoux

Pendant qu’en Europe le XVe siècle est marqué par le passage du Moyen-Âge à la Renaissance, le Nord-Est américain voit naître une alliance confédérale qui déploie une culture diplomatique extrêmement élaborée. LIRE LA SUITE »


Le wampum du plat à une cuillère : respecter et partager le territoire

La ceinture est fabriquée en perles tubulaires de couleurs mauve et blanche.  Le wampum du plat à une cuillère Photo : Ken Maracle / Musée canadien de l'histoire, LH2016.48.1

Cet instrument de diplomatie autochtone incarne des principes de partage paisible des ressources qui pourraient fort bien inspirer nos actuelles politiques environnementales. LIRE LA SUITE »


Les wampums de la chaîne d’alliance : déclarations d’interdépendances

John Parsons, aka Tyhogeñhs, right, holds a historic wampum belt, that was commissioned by President George Washington ratifying the 1794 Treaty of Canandaigua, as Oren Lyons, left, Faitherkeeper, Turtle Clan, Onondaga Nation, answers question during a news conference in Washington, Tuesday, April 15, 2014. Onondaga Nation announced they will file a petition against the US with the Inter-American Commission on Human Rights (IACHR), claiming since 1788, 2.5 million acres of land have been stolenJohn Parsons, aka Tyhogeñhs, Oren Lyons, Photo : The Associated Press / Pablo Martinez Monsivais

Niagara, 1764. Un important événement constitutionnel s'apprête à se produire. Une rencontre déterminante pour le façonnement des relations entre les Autochtones et les colons britanniques se prépare. LIRE LA SUITE »


L’âge d’or des wampums

Chefs haudenosaunee [iroquois] des Six Nations expliquant les colliers de wampums qu’ils conservent en 1871 Chefs haudenosaunee [iroquois] des Six Nations expliquant les colliers de wampums qu’ils conservent en 1871 Photo : Bibliothèque et Archives Canada,

Aux 17e et 18e siècles, chez les Premières Nations du Nord-Est américain, la parole doit être accompagnée d’un wampum pour être considérée comme officielle. L’échange de wampums est au cœur du protocole diplomatique quasi liturgique qui sert de cadre aux négociations entre peuples. LIRE LA SUITE »


Histoire de la première crise financière de l’actuel New York

IMAGE DISTRIBUTED FOR THE SMITHSONIAN'S NATIONAL MUSEUM OF THE AMERICAN INDIAN - A visitor views Wampum belts, fans and other diplomatic tools of the Treaty process at the Smithsonian Institution’s National Museum of the American Indian’s latest exhibition, Nation to Nation: Treaties Between the United States and American Indian Nations, on Tuesday, Sept. 16, 2014 in Washington. The exhibition opens to the public at the National Museum of the American Indian on Sunday, Sept. 21, 2014. (Paul MorWampum de la collection du NATIONAL MUSEUM OF THE AMERICAN INDIAN Photo : La Presse canadienne / Paul Morigi

Nous sommes en Nouvelle-Amsterdam, dans l’établissement néerlandais implanté au XVIIe siècle sur l’île de Manhattan. Les colons néerlandais sont affaiblis et appauvris. Les Britanniques vont bientôt conquérir le territoire sans aucune résistance de leur part. Ce qui est moins connu, c’est que les perles de wampums vont jouer un rôle crucial dans la conquête anglaise. LIRE LA SUITE »


Un symbole d’autodétermination et de coexistence

Des membres du Conseil de Bande de la première nation Chippewas de
Thames exposent un wampum à deux voies lors des audiences de l’Office
National de l’Énergie concernant la demande d’Enbridge de renverser le
flux de l’oléoduc 9B. Toronto, 2013.Des membres du Conseil de Bande de la première nation Chippewas de Thames exposent un wampum à deux voies lors des audiences de l’Office National de l’Énergie concernant la demande d’Enbridge de renverser le flux de l’oléoduc 9B. Toronto, 2013. Photo : The Canadian Press / Chris Young

Ce wampum à deux voies incarne un principe d’autonomie des peuples [aussi appelé la gus-wen-tah], un principe bafoué au fil des siècles, notamment par l’intrusive Loi sur les Indiens. LIRE LA SUITE »


Jacynthe Ledoux, avocate spécialisée en droit autochtone et en droit de l'environnement.Jacynthe Ledoux, avocate spécialisée en droit autochtone et en droit de l'environnement. Photo : Radio-Canada / Jean-François Villeneuve

Jacynthe Ledoux est avocate spécialisée en droit autochtone et en droit de l'environnement. L'Association des professeurs de droit du Québec lui a décerné en 2017 le prix de la meilleure thèse en droit du Québec.

Histoire

Société