•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un professeur remet toujours en question l'augmentation du nombre de Métis au Québec

Drapeau du Canada et drapeau métis
Drapeau du Canada et drapeau métis Photo: Radio-Canada

Le professeur Darryl Leroux maintient que les Métis existent bel et bien au Québec, mais ce qu'il met en doute c'est l'augmentation de 200 % du nombre de personnes qui se déclarent Métisses dans la province.

Darryl Leroux, professeur à l'Université St Marys, spécialiste des questions relatives aux Métis, a précisé que les propos exprimés par Johanne Brissette, une bénévole à la Fédération Métisse du Canada, sont « de la pure fiction ». Elle prétendait que le professeur aurait présenté des documents mentionnant que les Métis n’existaient pas au Québec lors d'une conférence organisée par l'Université de Calgary en janvier.

Le professeur Leroux rappelle que « les données et statistiques ont été publiées dans deux articles évalués par des pairs (et coécrits avec deux universitaires métis bien respectés, Adam Gaudry et Chelsea Vowel) ». Toujours selon Darryl Leroux, les statistiques avancées par la Fédération métisse du Canada « auraient démontré qu’elles prônent des statistiques pour 2011 qui vont à l’encontre des statistiques officielles ».

Selon Statistique Canada, en 2011, environ 41 000 Métis vivaient au Québec, soit 9,1 % de l'ensemble des Métis du pays.

Le professeur s'explique mal qu'il y ait eu une augmentation aussi grande du nombre de personnes se déclarant Métisses au Québec en 2011. À ce propos, Darryl Leroux indiquait à Espaces autochtones en décembre dernier que, de 2001 à 2011, au Québec, il y avait eu 200 % d’augmentation des autodéclarations de Métis.Toutefois, il ajoutait que, si autant de personnes revendiquent cette identité dans l’Est du Québec, ce n’est pas neutre. « C’est, entre autres, une manière de se réapproprier le pouvoir social et politique d’une région où se tiennent des négociations territoriales », avançait-il.

La conférence donnée par le professeur Darryl Leroux, mercredi, à l’Université de Montréal, intitulée « Le révisionnisme historique et l'autochtonisation : la création des Métis de l'Est » permet de démontrer « comment ces propos au Québec méprisent les droits et la souveraineté des réels peuples autochtones », peut-on lire sur la fiche explicative du calendrier de l’Université.

 

Autochtones

Société