•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre Coiteux condamne les propos haineux envers les Autochtones

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, en point de presse.

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, lors de son passage à Roberval lundi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre de la Sécurité publique du Québec, Martin Coiteux, condamne sans détour les propos haineux envers les Autochtones véhiculés par un internaute sur Facebook, il y a quelques jours.

De passage à Roberval, le ministre a confirmé avoir lu les propos en question. Pour lui, il est clair qu’ils sont inacceptables.

« Si on parle de menaces de mort, ça ne relève pas de la liberté d’expression, ça relève du Code criminel. »

— Une citation de  Martin Coiteux, ministre de la Sécurité publique

« Il faut prendre ces choses-là extrêmement au sérieux, ajoute le ministre. On ne prend jamais ça à la légère et il ne faut jamais prendre ça à la légère. »

Dans ses propos, l’internaute suggérait de tuer les Autochtones et de les livrer aux ours. Ce commentaire avait été émis en réaction à une discussion sur la chasse et la pêche jugée abusive de la part des Autochtones. Le message a été retiré depuis.

Commentaires publiés sur FacebookAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Commentaires publiés sur Facebook

Photo : Radio-Canada

Dossier à la SQ

Un membre de la communauté de Mashteuiatsh et un Autochtone de Saguenay ont déposé des plaintes à la police après avoir pris connaissance de ces propos. Leurs plaintes, déposées à la police de Mashteuiatsh et à la Sécurité publique de Saguenay, seront toutefois transférées à la Sûreté du Québec (SQ).

« Vu que ça concerne un peuple en général et non une personne, le dossier sera soumis au district où les menaces ont été proférées », explique Simon Vanier, le chef de police de Mashteuiatsh.

D'après le reportage de Véronique Dubé

 

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.