#2a##5j##3# #5# Du corps de la femme est né le capitalisme | Plus on est de fous, plus on lit! | ICI Radio-Canada Première
Radio-Canada - zone Radio

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!
Logo Radio-Canada

Livres

Du corps de la femme est né le capitalisme

Le jeudi 25 septembre 2014

Le châtiment des sorcières
Le châtiment des sorcières     Photo : Wikimedia/A History of the United States of America, 1828

Dévoré à l'étranger, Caliban et la sorcière. Femmes, corps et accumulation primitive paraît finalement en français, 10 ans après sa publication en anglais. L'ouvrage féministe majeur de Silvia Federici se penche sur ce moment transitoire entre le féodalisme médiéval et le capitalisme. Notre collaborateur Ianik Marcil, économiste indépendant, a lu le livre de l'auteure italo-américaine. 
 
Contrairement à une idée répandue, le Moyen-âge n'est pas une époque terrible pour les femmes, selon la thèse de Silvia Federici. Même si la misère était grande, elles profitaient d'une bien plus grande égalité avec les hommes. 
 
« En passant au capitalisme, les femmes ont perdu beaucoup de choses, relate Ianik Marcil. Le corps de la femme devient le moyen de reproduction de la machine capitaliste, et reproduction au sens propre. C'est la femme qui doit avoir plusieurs enfants pour reproduire la force de travail, les petits enfants qui forment le prolétariat. »  
 
« On traitait donc de sorcières celles qui étaient plus libres. »  
 
Silvia Federici est professeure émérite et chercheuse à l'Université Hofstra à New York, où elle enseigne les sciences sociales.  
 
Pour référence : 
 
Caliban et la sorcière. Femmes, corps et accumulation primitive, Silvia Federici, les éditions Entremonde, juin 2014


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

7 décembre 2015

Au club de lecture : le polar, pour le meilleur et pour le pire

7 décembre 2015

L'actualité vue par les livres : le racisme envers les Autochtones

4 décembre 2015

Micro ouvert de Mélissa Verreault : Rimes embrassées pour peuple éploré

4 décembre 2015

Ode insomnie

4 décembre 2015

La liste de Pierre Curzi

4 décembre 2015

Au cabaret : enquêtes et réprimandes littéraires