#2a##5j##3# #5# Le questionnement identitaire de Mani Soleymanlou et d'Emmanuel Schwartz | Plus on est de fous, plus on lit! | ICI Radio-Canada Première
Radio-Canada - zone Radio

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h 15 h 
(en rediffusion 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!
Logo Radio-Canada

Arts et culture

Le questionnement identitaire de Mani Soleymanlou et d'Emmanuel Schwartz

Le mardi 17 septembre 2013

Les comdiens et auteurs Mani Souleymanlou et Emmanuel Schwartz.
Les comdiens et auteurs Mani Souleymanlou et Emmanuel Schwartz.     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

En ces temps de dbats houleux autour de la charte des valeurs qubcoises, les comdiens et dramaturges Mani Souleymanlou et Emmanuel Schwartz arrivent point avec Deux, une pice sur le questionnement identitaire. Celle-ci fait suite au monologue Un, prsent fin 2012. Marie-Louise Arsenault reoit les deux crateurs. 
 
Prsent en novembre dernier par Mani Soleymanlou (Furieux et dsesprs, Les rescaps, Le temps des roses), Un portait sur l'exil et la qute identitaire. N en Iran, lev en France et ayant vcu Toronto et Ottawa avant d'arriver Montral, Soleymanlou s'inspirait de son propre parcours pour parler de mmoire, d'unicit, d'oubli et de perte de soi. 
 
Dans Deux, il est rejoint par Emmanuel Schwartz (Caligula_Remix, Laurence anyways, Laurentie), un Montralais n d'un pre juif anglophone et d'une mre chrtienne francophone. La qute identitaire s'y droule en tandem, dans la rencontre, l'occasion de l'autre.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques rcentes

2 dcembre 2015

Une heure avec Frdric Beigbeder, l'enfant terrible de la littrature

20 novembre 2015

Au cabaret : auteurs grinants et commentaires aigres-doux

13 novembre 2015

Au cabaret : amours romanesques et passions littraires

6 novembre 2015

Au cabaret : de Hitchcock Radio Enfer

30 octobre 2015

Ode rotisme

30 octobre 2015

Au cabaret : les changes pistolaires de Flaubert et George Sand