ICI Radio-Canada Première

Plus on est de fous, plus on lit!

Plus on est de fous, plus on lit! rss

En semaine de 13 h à 15 h 
(en rediffusion à 1 h)

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit!

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
4567
8
9
10
11121314
15
16
17
181920
21
22
23
24
25262728
29
30

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 21 juin 2012


Arts et culture

Au cabaret : c'est le temps des vacances!

Jocelyn Lebeau et Francis Ducharme n'ont pas hésité à enfiler leurs maillots de bain et leurs lunettes de soleil pour interpréter Martine à la mer |©Radio-Canada/Philippe Couture
Jocelyn Lebeau et Francis Ducharme n'ont pas hésité à enfiler leurs maillots de bain et leurs lunettes de soleil pour interpréter Martine à la mer |©Radio-Canada/Philippe Couture

C'est le solstice d'été, et Marie-Louise Arsenault vous offre un dernier cabaret festif avant de prendre la route des vacances. C'est chaud et dansant grâce aux rythmes électro-funk d'Artist of The Year. Jean-Paul Daoust a trouvé en Gabriel Robichaud un acolyte de choix pour un poème à deux voix sur la puissance de l'écriture. S'invitent également à notre table un quatuor de comédiens polyvalents qui se frotteront aux univers des livres de la série Martine et du film-culte Thelma et Louise. On est prêts pour la canicule!

EN COMPLÉMENTAUDIO - Écoutez le cabaret du 21 juin 2012

Musique

Sur le plancher de danse avec Artist of The Year

David Richard et Camille Jacques, membres de la formation Artist of the year |©Radio-Canada/Philippe Couture
David Richard et Camille Jacques, membres de la formation Artist of the year |©Radio-Canada/Philippe Couture

Deux des quatre membres de la formation Artist of The Year réchauffent l'atmosphère de notre studio avec leur électro-funk dansant. À quelques jours de leur prestation attendue au Festival international de jazz de Montréal, David Richard et Camille Jacques nous offrent un avant-goût de leur musique au confluent de divers genres.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Consultez le site des musiciens invtés Artist of the year

Arts et culture

Martine fait trempette

Jocelyn Lebau et Francis Ducharme n'ont pas attendu que le cabaret se termine pour commencer leurs vacances | ©Radio-Canada/Philippe Couture
Jocelyn Lebau et Francis Ducharme n'ont pas attendu que le cabaret se termine pour commencer leurs vacances | ©Radio-Canada/Philippe Couture

Les livres de la série Martine, de Gilbert Delahaye et Marcel Marlier, font ces jours-ci l'objet de savoureuses parodies sur le web. C'est avec beaucoup d'amusement et sans aucune pudeur que nos comédiens invités, Jocelyn Lebeau et Francis Ducharme, nous lisent un extrait de Martine à la mer, paru en 1956 aux éditions Casterman. Ils incarnent aussi les insolents personnages de Théâtre sans animaux, de Jean-Michel Ribes.

Arts et culture

« Qu'est-ce que tu veux qu'on leur dise, aux flics? »

Monique Spaziani (Louise) et Émilie Bibeau (Thelma) |©Radio-Canada/Philippe Couture
Monique Spaziani (Louise) et Émilie Bibeau (Thelma) |©Radio-Canada/Philippe Couture

C'était en 1991. Le succès du film Thelma et Louise fut aussi incontrôlable qu'inattendu. Monique Spaziani et Émilie Bibeau jouent pour nous une scène troublante : une discussion entre Thelma et Louise quelques minutes à peine après que Thelma eût échappé à un viol. Elles prêtent aussi leurs voix aux personnages de la pièce Félicité, d'Olivier Choinière.

Arts et culture

Une ode à deux voix

Gabriel Robichaud et Jean-Paul Daoust | ©Radio-Canada/Philippe Couture
Gabriel Robichaud et Jean-Paul Daoust | ©Radio-Canada/Philippe Couture

Inspiré par l'Ode libellée que notre poète en résidence, Jean-Paul Daoust, a récitée en direct du Salon du livre de Montréal lors de notre émission du 17 novembre dernier, le poète Gabriel Robichaud a écrit sa propre ode à l'écriture, « parce qu'un écrivain, ça écrit ». Il entremêle sa voix à celle de Jean-Paul Daoust pour une ode à deux voix. 
 
J'écris  
Pour des autoroutes tachées  
De paillettes de sang  
Sur la ligne blanche  
Des palimpsestes de morts  
Les fossés gorgés de squelettes 
 
J'écris  
C'est ma façon de rester vivant  
Perdu ou touriste dans les catacombes  
De la page ivoire  
J'écris pour les accidentés  
En tort ou pas  
Et ceux qui observent n'ont qu'à bien se tenir  
Eux sont next dans l'ambulance 
 
Un là d'où je viens 
 
Je ne pourrais pas  
Ne pas écrire 
Alors j'écris 
 
J'écris parce qu'à 5 ans  
Mon père m'a appris à lire  
Et j'ai aimé ça 
 
J'écris pour moi  
Avant les autres  
Avant le reste  
Avant tout  
J'écris à la main  
Mes ce-que-je-n'ai-su-dire  
Mes ce-que-j'aurais-du-faire  
Mon tout-ce-qui-ne-se-fait-pas-ailleurs-qu'en-page 
 
J'ai déjà arrêté d'écrire  
Comme un junkie s'arrête  
Une deuxième première fois  
Je me suis toujours remis à écrire  
À chacun sa drogue  
À chaque drogue son remède  
Pour me guérir d'écrire  
J'écris encore  
Ça me fait du bien  
J'écris  
Si je rafle des prix tant mieux 
 
J'écris  
Parce que maintenant tu n'es pas là  
Et parce que je m'ennuie 
 
J'écris  
Pour dénoncer des niaiseries  
J'écris parce que je suis un enfant de Jocaste  
J'écris comme le corps dans un sauna  
J'écris parce que tu es là plus beau que jamais et que  
J'écris pour faire mon show ontologique  
J'écris parce que Venise  
La chatte blanche à la fourrure célèbre  
Me regarde et me fait des yeux verts indescriptibles  
Mais méchants 
 
Un jour j'ai continué d'écrire  
Parce qu'Éric Cormier et Jean-Paul Daoust  
M'ont dit de ne pas arrêter de le faire 
 
Il faut de ceux qui approuvent  
Une permission qu'on s'est déjà donnée 
 
J'écris avec la plume de mon parrain  
Cadeau héritage d'un Noël  
Où la dinde n'avait plus d'importance  
J'écrirais encore dans son cahier  
Si ces pages avaient de la place  
 
J'écris  
Parce que c'est ça ma vie  
Parce que j'ai été surpris par la Vie  
Parce que ça m'éloigne du téléphone  
Et des conversations stupides 
 
J'écris parce que j'aime le jazz et le rock'n'roll  
J'écris parce que je ne regrette rien  
Pis après la chanteuse  
Ça prend ben un gars pour le dire  
J'écris parce que je vais quand même mourir  
J'écris et tant pis si ça vous dérange  
J'écris parce que j'aime ça 
J'écris pour guérir les blessures de l'enfance  
J'écris pour guérir les blessures de l'âge  
J'écris à m'en rendre plus malade  
J'écris pour aller ausculter la folie  
J'écris pour être avalé par le grand trou noir des mots  
J'écris parce qu'ils sont d'une beauté terrible 
 
Je cherche simple  
Le quotidien-beauté-rare  
C'est sous-estimé 
 
J'écris sur tout  
Et sur rien  
Sur rien surtout 
 
Si j'écris amer  
Je le sale d'ironie  
Ça donne du gout 
 
Entre mes lignes  
Sur les vents d'heures  
Trompeuses d'apparences  
Je crache à promotion  
Parfois même gratuitement  
Je l'avoue 
 
J'écris 
Tant mieux si ça vous choque 
Tant pis si ça vous froisse 
J'écris pour tuer l'indifférence 
 
J'écris toujours 
Faites-en ce que vous voulez 
 
J'écris  
À en rendre cardiaque le temps présent  
Quand sur un fil tendu comme une ligne  
L'écrivain n'a pas toujours la chance  
de se créer un filet 
 
J'écris  
À temps plein  
Non par choix mais par urgence  
Comme un joueur invétéré  
Comme un alcoolique  
Un drogué accroché  
À l'émotion  
Au sens 
 
J'écris  
Comme si je vivais une histoire d'amour et de haine  
Sans rien savoir de l'horizon  
Histoire d'harnacher l'alphabet  
Pour ceux et celles qui ne le peuvent pas  
N'osent pas 
 
J'écris poésie parce que Serge Patrice Thibodeau m'a appris et réappris à le faire  
J'écris théâtre parce que Louis-Dominique Lavigne a fait de même  
J'écris chanson parce qu'Isabelle Thériault m'a demandé de chanter avec elle 
 
J'écris parce qu'à 16 ans  
Je me suis reconnu  
Dans l'Acadie Rock de Guy Arsenault  
Entre les cours de français  
D'Isabelle Girard-Potvin 
J'écris parce qu'en 1972  
Raymond Guy Leblanc  
A lancé un Cri de Terre  
Que j'ai entendu 
Et qui s'encore 
Quarante ans plus tard 
 
J'écris parce que j'admire  
Ceux qui meurent à Scoudouc  
Et comme Herménégilde Chiasson  
Je te vois la plus belle, Eugénie Melanson 
 
J'écris quand j'inspire 
J'écrirai quand j'expire 
J'écris je respire 
J'écris ça m'apaise 
J'écris ça me rassure 
J'écris quand j'ai peur 
 
J'écris  
Enragé comme un ouragan  
Furieux comme un volcan  
Défoncé comme un opiomane 
Voué à l'éphémère  
À l'extase  
À l'échec  
Je persiste 
 
J'écris avec mon sperme  
Qui neige sur la page  
Beurrée de désespoirs intimistes  
Et planétaires  
J'écris pour fesser dans le tas 
 
Je n'écris pas pour faire joli  
Je n'écris pas pour la galerie  
Je n'écris pas pour plaire  
Même si j'écris pour être aimé 
 
J'écris  
Et autant en emporte le poème  
J'écris  
J'écris pour ne pas tuer*  
Disait un autre poète  
Qui s'est tué à le faire 
 
J'écris parce qu'un « écrivain ça écrit » 
Je n'ai pas connu Gérald Leblanc  
Mais j'apprends à le connaître  
À travers sa voix de 1996  
En cassette dans une van  
Au phare de Miscou  
Celle qui scande 
 
« J'écris, et le reste est dans mes livres »  
 
Voici ma description de la poésie? 
 
Quand on dépasse les limites le poème arrive  
Harnaché de plumes empoisonnées  
Il surgit du désert comme le Nil  
Ses mots sont une tribu retrouvée  
Le poème nous saute à la gorge  
Détruit nos miroirs futiles  
Qu'on portait comme des oiseaux morts  
En boa autour du cou  
Le poème ne pardonne pas  
Rien  
Il tue parce qu'il aime  
Le poème est Caïn et Abel  
Maudit il tourne le dos à Dieu  
Le cœur surpeuplé d'anges pourtant  
Dans le paradis des mots perdus il hallucine  
Le poème est un coup de poing dans la vitrine  
D'un centre-ville qui regorge de luxe inutile  
Le poème est une soie dentaire entre les os  
Le poème est le parfum qui envoûte le cerveau  
Alors qu'il fracasse le cœur  
Le poète mérite d'être maudit  
Le poète sait toujours ce qu'il fait  
Le pire l'attire  
Et le vrai l'obtient 
 
J'ai déjà écrit  
Pour ceux qui ne savent lire 
La voix d'un imaginaire  
Aveuglés par chiffres ou images 
 
J'écris l'odeur des pages  
D'un livre deuxième main  
Acheté à 3 $  
Riche et sage 
J'écris pour ne pas oublier 
Même si parfois j'oublie d'écrire 
J'écris pour m'accrocher aux mémoires 
Et relire mes souvenirs 
J'écris souvent pour les oubliettes 
Mais quand même j'écris, je vous le rappelle 
 
J'écris  
Pour décrocher les étoiles  
Pour faire trembler la terre  
Pour faire éclater mon miroir  
Où je rugis comme Narcisse 
 
J'écris  
Pour rendre un instant l'ombre lumineuse 
 
J'écris parce que les mots m'écrivent 
 
Aujourd'hui 
 
J'écris beaucoup  
Et encore plus  
Pour ceux qui veulent me faire taire  
J'écris 
 
Et tant que j'écris  
C'est impossible 
 

EN COMPLÉMENTAUDIO - Écoutez les poèmes entremêlés de Gabriel Robichaud et Jean-Paul Daoust

Arts et culture

La fin d'une saison et le début d'un temps nouveau

Toute l'équipe ayant collaboré au dernier cabaret de la saison 2011-2012. De bas en haut et de gauche à droite: Francis Ducharme, Jean-Paul Daoust, Jocelyn Lebeau, Monique Spaziani, Pierre Lévesque, Marie-France Lemaine, Emilie Bibeau, Marie-Louise Arsenault, Maude Paquette, Marie-Claude Beaucage, Gabriel Robichaud, Noemie Désilets et Julie-Christine Parent
Toute l'équipe ayant collaboré au dernier cabaret de la saison 2011-2012. De bas en haut et de gauche à droite: Francis Ducharme, Jean-Paul Daoust, Jocelyn Lebeau, Monique Spaziani, Pierre Lévesque, Marie-France Lemaine, Emilie Bibeau, Marie-Louise Arsenault, Maude Paquette, Marie-Claude Beaucage, Gabriel Robichaud, Noemie Désilets et Julie-Christine Parent

L'équipe régulière de Plus on est de fous, plus on lit! vous souhaite un formidable été et d'inspirantes lectures de vacances. Marie-Louise Arsenault et toute la famille dysfonctionnelle de l'émission seront de retour dès le 23 août. D'ici là, l'émission continue sa route avec une toute nouvelle équipe estivale. L'animatrice Karyne Lefebvre vous donne rendez-vous dès lundi 25 juin à 20 h.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
4567
8
9
10
11121314
15
16
17
181920
21
22
23
24
25262728
29
30

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Plus on est de fous, plus on lit!

Réseaux Sociaux Devenez fans Suivez-nous sur Twitter
Hiver 2015100 incontournablesArts et divertissement - LittératureSur les traces de Kerouac, le livre numérique