#2a##5j##3# #5# Les cliniques d'avortement veulent une loi antiharcèlement | Pas de midi sans info | ICI Radio-Canada Première
Radio-Canada - zone Radio

Pas de midi sans info

Pas de midi sans info

En semaine de 12 h à 13 h

Michel C. Auger

Pas de midi sans info
Logo Radio-Canada

Santé

Les cliniques d'avortement veulent une loi antiharcèlement

Le jeudi 20 août 2015

Les pancartes des manifestants pro-vie
Les pancartes des manifestants pro-vie     Photo : Claudine Richard / SRC

Trois cliniques montréalaises qui offrent un service d'avortement viennent d'obtenir une nouvelle injonction temporaire empêchant les militants pro-vie de manifester à leurs portes. En entrevue avec Michel C. Auger, l'avocate responsable du dossier, Me Karine Joizil, affirme que, si des démarches sont déjà entamées pour rendre cette injonction permanente, une loi est nécessaire pour protéger l'ensemble des cliniques d'avortement au Québec : « En ce moment, il n'y a rien qui empêche les groupes antiavortement de cibler une autre clinique que les trois [déjà protégées par l'injonction] pour reprendre le même type d'activité. »  
 
Me Joizil rappelle que le tribunal n'est pas là pour brimer la liberté d'expression de ces groupes militants, mais bien pour encadrer celle-ci. Le but des démarches des cliniques n'est pas d'empêcher les manifestations pro-vie, mais simplement de s'assurer qu'elles se déroulent à une distance raisonnable des cliniques d'avortement ajoute-t-elle.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

6 août 2015

Les adjoints au médecin frappent à la porte du Québec

21 juillet 2015

Le cas unique d'une jeune fille en rémission du VIH

22 juin 2015

De nouveaux services dans les pharmacies québécoises

12 mai 2015

Gaétan Barrette : pas de hausse de tarifs au-delà de l'inflation en CHSLD

16 avril 2015

Le Collège des médecins presse Québec de clarifier les règles sur les frais accessoires