ICI Radio-Canada Télé
Logo Radio-Canada
Commanditaire

Père Indigne (Stéphane Archambault)

Émission / Personnages

Père Indigne

« De son propre avis, il est de loin l’être le plus charmant, intelligent et drôle de ces récits. Grâce à sa nationalité belge, il possède sagesse et bonne humeur, en plus des frites-moules à volonté. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Père Indigne supporte et va même jusqu’à aimer Mère Indigne. En plus, il repasse et plie les vêtements de toute la famille sans même devoir faire appel à une vodka double. Fieu! »
Chronique d’une mère indigne, Caroline Allard, 2006, p.12

Fin trentaine, intellectuel et scientifique, il possède un grand sens de l’humour, mais surtout, il adore sa famille. Il aime par-dessus tout mettre Mère Indigne dans le pétrin à propos des « explications-sur-les-grandes-questions-de-la-vie » à donner à Fille Aînée. Au contraire de Mère Indigne, il n’est pas mélodramatique, mais plutôt pragmatique. Il aime partir en excursion avec Bébé, même s’il oublie le sac de couches! Il aime cuisiner, prendre un verre, et espère secrètement que les coffrets DVD du Cœur à ses raisons n’auront plus « raison » de sa vie sexuelle! Il est, en définitive, très cool concernant l’éducation de ses enfants et ne se sent pas du tout contrôlé par sa femme. Après tout, même si elle n’est pas une vraie Germaine, lui n’est pas une chiffe molle!

STÉPHANE ARCHAMBAULT
Cet artiste multidisciplinaire, diplômé de l'École Nationale de Théâtre (1995), cultive plusieurs passions, dont le jeu, la peinture et le chant.

Bien qu’il soit présent au théâtre et au cinéma, c’est d’abord à la télévision que l’on a pu découvrir Stéphane Archambault, alors qu’il incarnait Simon-Olivier dans le populaire téléroman Quatre et demi de 1996 à 2000. Nous l'avons également vu dans Justice, dans la série Tohu-Bohu et dans The secret adventures of Jules Verne, et il a participé à la télésérie Hommes en quarantaine ainsi qu'à Caméra café. Stéphane a également fait partie de la distribution de la série qui devint instantanément un classique de la télévision québécoise, La vie, la vie, écrite par Stéphane Bourguignon et réalisée par Patrice Sauvé. Plus récemment, on l’a vu dans la série jeunesse Il était une fois dans le trouble ainsi que dans le rôle du sympathique Jacques dans Rumeurs.

Au cinéma, on a pu le voir dans Mambo Italiano d’Émile Gaudreault ainsi que dans Mémoires affectives de Francis Leclerc, gagnant de quatre prix Jutra, dont celui du meilleur film.

En plus de sa carrière de comédien, Stéphane Archambault est membre fondateur, compositeur et chanteur de la formation musicale Mes Aïeux. Le groupe, qui a cinq albums à son actif, propose une musique métissée d’inspiration folklorique et a déjà récolté cinq prix Félix depuis sa fondation en 1996.

Présentement à l'antenne de la télé

23 h 05

ON VA SE LE DIRE

Ailleurs sur Radio-canada.ca