#2a##5j##3# #5# 8 facteurs qui distinguent les deux solitudes dans l'assiette | Médium large | ICI Radio-Canada Première
Radio-Canada - zone Radio

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Art de vivre

8 facteurs qui distinguent les deux solitudes dans l'assiette

Le mardi 27 septembre 2016

Viande
Viande     Photo : iStock

Il n'y a pas que la langue qui sépare les francophones et les anglophones au Canada. Leurs cultures sont également différentes, dont celle alimentaire. Ils n'accordent pas la même importance aux fêtes et ont chacun leurs préférences quant à la cuisson des viandes et à l'alcool. La critique gastronomique Lesley Chesterman réfléchit sur 49 ans passés à manger autant avec des anglophones que des francophones et souligne huit différences entre nos deux solitudes au micro de Catherine Perrin. 
 
« Il y a beaucoup de différences entre les plats que l'on aime, mais aussi beaucoup de similarités, précise Lesley Chesterman. Il y a des clichés et des stéréotypes. Il y a des choses très drôles des deux côtés. [...] Pour les anglophones, beaucoup d'influences viennent d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande. Ça dépend de notre culture. Pour les Québécois, il y a encore beaucoup d'influences qui viennent de la France, même aujourd'hui, mais il y en a aussi de plus en plus qui viennent des États-Unis. » 
 
Les différences et similarités culinaires entre francophones et anglophones selon Lesley Chesterman 
 
1) Les fêtes : Les Anglo-canadiens ont adopté la fête des récoltes et cuisinent une dinde, des pommes de terre douces couvertes de guimauves et une belle grosse tarte à la citrouille pour l'occasion. Pour les francophones, la fête de l'Action de grâce n'a pas vraiment d'importance.  
 
2) La cuisson des viandes : C'est un cliché de dire que les Anglos aiment la viande bien cuite, mais selon mon expérience, c'est vrai!  
 
3) Les médias : Les Québécois francophones ont créé toute une gamme d'émissions de cuisine avec des animateurs comme Ricardo, Josée di Stasio, Christian Bégin, Martin Picard, etc. Le Canada anglais n'a pas du tout la même offre. 
 
4) L'alcool : Faites le tour des boutiques de vin au Canada anglais et vous allez voir très vite que les spiritueux et la bière prennent beaucoup plus de place sur les tablettes qu'au Québec. Les buveurs de vin anglophones ont tendance à aimer les vins plus boisés et ronds que les francophones.  
 
5) Les restaurants : Les francophones ont tendance à s'asseoir au bar et à vouloir faire partie de l'action. Et les Anglos? Là-bas, à la table dans le coin, loin du bruit.  
6) Les plats : Francophones et anglophones aiment le pâté chinois (shepherd's pie), les plats sucrés, le ketchup, les tourtières, les hot-dogs, le poisson-frites (fish and chips) et la poutine. 
 
7) Les anglophones agrémentent leurs desserts de sirop de maïs, et non de sirop d'érable, et de crème glacée. Les francophones mangent plus de pain et de fromage. De ce côté, les anglophones préfèrent le gouda, le cheddar et le bleu aux fromages à pâte molle.  
 
8) Les anglophones adoptent plus vite les cuisines ethniques, surtout la cuisine indienne et asiatique.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

7 avril 2017

Des vins à déguster avec le crabe, selon Élyse Lambert

4 avril 2017

Comment affiner ses sens pour devenir un meilleur cuisinier

31 mars 2017

Des vins italiens à déguster, selon Simon Gaudreault

28 mars 2017

Le manque de talent en cuisine, un mensonge, selon Lesley Chesterman

24 mars 2017

Des bières à découvrir, selon le sommelier Simon Gaudreault

23 mars 2017

Marthe Laverdière, la jardinière qui faisait rire