ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
7891011
12
13
14
15
161718
19
20
2122232425
26
27
282930
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 15 novembre 2016


Politique

Il y a 40 ans, la première victoire du Parti québécois

Marie Grégoire et Jean-Charles Panneton
Marie Grégoire et Jean-Charles Panneton     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le 15 novembre 1976, le Parti québécois était élu, défaisant un gouvernement libéral miné par des allégations de corruption. La flamme nationaliste a sans conteste perdu de sa vigueur au fil des ans, le Parti québécois n'ayant occupé le pouvoir que 18 mois depuis 2003. Jean-Charles Panneton, historien et politologue, et Marie Grégoire, analyste politique, expliquent à Catherine Perrin comment ce parti et le Québec ont changé depuis le « grand soir ». 
 
Le documentaire Le coeur des Québécois : l'évolution du Québec de 1976 à aujourd'hui sera diffusé le 16 novembre sur ICI RDI. 
 
Le film documentaire 15 NOV sera présenté le 14 novembre au Musée national des beaux-arts du Québec à Québec, le 15 novembre au Théâtre Outremont à Montréal, le 16 novembre à la Maison du cinéma à Sherbrooke, et le 17 novembre au cinéma Le Tapis Rouge à Trois-Rivières. 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - L’élection du Parti québécois de 1976 : un tournant pour les indépendantistes - Aujourd’hui l’histoire
HYPERLIEN - Le coeur des Québécois : l''évolution du Québec de 1976 à aujourd''hui sur le web
HYPERLIEN - Le gouvernement Lévesque, tome 1 : de la génèse du PQ au 15 novembre 1976 sur le web

Arts et culture

15 ans de Zapartistes

Christian Vanasse et Vincent Bolduc
Christian Vanasse et Vincent Bolduc     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le groupe d'humour social souligne ses 15 années d'existence avec un spectacle rassemblant des extraits de ses meilleurs moments, actualisés et « remixés ». Les Charest, Marois, Dumont et Harper y côtoient les Trudeau et Trump. Christian Vanasse et Vincent Bolduc, membres des Zapartistes, parlent à Catherine Perrin de l'évolution du groupe au fil des ans. 
 
Le spectacle Zap 21 : la revue du 21e siècle sera présenté ce soir au Club Soda à Montréal, le 18 novembre à l'Impérial à Québec, et le 16 décembre au Théâtre de la Ville à Longueuil.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Les Zapartistes sur le web
HYPERLIEN - Les Zapartistes sur Twitter

Société

Vaudreuil-Dorion, la ville qui savait intégrer ses immigrants

Michel Vallée, Jasmine Sharma et Guy Pilon
Michel Vallée, Jasmine Sharma et Guy Pilon     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La ville de l'ouest de Montréal recevait le 27 octobre un prix international du Réseau mondial des villes, gouvernements locaux et régionaux, pour son programme Je suis. Il s'agit d'un programme de médiation culturelle, qui permet aux citoyens d'horizons et d'origines différents de mieux se connaître grâce à des activités et à des ateliers. Guy Pilon, maire de Vaudreuil-Dorion, Michel Vallée, directeur du Service des loisirs et de la culture, et Jasmine Sharma, citoyenne de Vaudreuil-Dorion, expliquent à Catherine Perrin comment le programme Je suis permet d'éviter la ghettoïsation et le profilage. 
 
Vaudreuil-Dorion a fait l'objet d'importants changements démographiques depuis 20 ans. Sa population est passée de 18 000 à 37 500 habitants, et sa proportion de nouveaux arrivants issus de l'immigration, de 5 % à 48 %.  
 
Le pari de la mixité 
« Souvent, on va parler d'intégration des communautés culturelles, on va parler d'intégration des différences à la société. Nous, nous avons plutôt pris l'angle de la mixité, dit Michel Vallée. Il s'agit de créer des activités, des occasions, où les gens, toutes différences confondues, que ce soit sur le plan culturel ou de l'âge [...] peuvent se mêler [les uns aux autres]. Il s'agit de proposer des activités qui permettent aux gens d'échanger et de remarquer la richesse de l'autre. » 
 
Briser l'isolement 
« [Le programme] Je suis m'a permis de briser l'isolement, raconte Jasmine Sharma. J'ai fait une dépression après [avoir accouché de] ma deuxième fille. Mon médecin et ma psychologue m'ont encouragée à trouver des activités que je pourrais faire avec les enfants pour découvrir ma communauté et me découvrir moi-même. Je suis m'a vraiment permis de me tisser une place dans ma communauté, de sortir des quatre murs de ma maison, d'interagir avec des gens et de développer des amitiés que je n'aurais pas développées sans ce programme. »  
 
Travailler en amont 
Guy Pilon explique pourquoi Vaudreuil-Dorion a réussi là où tant d'autres échouent : « Les gens [d'ailleurs] ont travaillé après que le problème se soit incrusté. Nous, nous travaillons en amont, souligne-t-il. Dès qu'on s'est aperçu de la possibilité qu'il y ait une vague d'immigration, [on s'est demandé] : "Comment fait-on pour empêcher que nos citoyens de souche – j'en suis un [...] – ne se sentent plus chez eux?" Ces activités, qui ont été faites en petits groupes ou en grands groupes, ont fait en sorte que ces gens se sont connus. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Vaudreuil-Dorion sur le web
HYPERLIEN - Vaudreuil-Dorion sur Facebook

Science et technologie

Le stress expliquerait l'élection de Trump

Donald Trump
Donald Trump     Photo : AP/Evan Vucci

La peur des attentats terroristes et des discours politiques vides de sens, et l'imprévisibilité de la situation mondiale : c'est ce qui aurait fait que, dans l'isoloir, les électeurs américains ont finalement choisi Donald Trump, selon des chercheurs. Cette peur aurait provoqué un réflexe dicté par l'évolution, soit celui de combattre ou de fuir. Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences, explique à Catherine Perrin comment ce principe a fait basculer le vote le 8 novembre dernier.  
 
« Beaucoup de gens [...] n'ont jamais compris pourquoi les Américains ont voté pour Donald Trump. Ils tiennent pour acquis qu'ils ont voté avec leur tête, c'est-à-dire qu'ils ont utilisé leur raisonnement pour voter. Or, tout porte à croire que ce n'est pas ce qui s'est produit, indique Sonia Lupien. Des années d'étude sur les émotions et le stress montrent que les gens n'utilisent pas souvent leur raison pour prendre des décisions. » 
 
Forces vives 
Elle poursuit : « Un exemple de cela est le choix [que l'on fait] devant un menu de restaurant. Si l'on fait un peu d'embonpoint, le rationnel dirait de prendre une salade. Par contre, on va souvent écouter nos sentiments et notre intuition en prenant la poutine pour se sentir mieux. Un autre exemple est le parfum. Les parfums ne sont pas vendus en vous faisant miroiter comment vous sentirez bon en le portant. On va vous faire miroiter à quel point vous allez vous sentir bien. On va souvent jouer sur les émotions pour vous faire prendre des décisions, parce qu'on sait que les émotions sont des forces très, très vives. » 
 
Il est également question de la conférence Oublier en vieillissant, est-ce l'alzheimer?, qui aura lieu le 30 novembre au Centre culturel de Sorel-Tracy.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Trump''s Victory and the Neuroscience of Rage dans Scientific American
HYPERLIEN - Oublier en vieillissant, est-ce l’’alzheimer? sur le web
HYPERLIEN - Sonia Lupien sur le web

Science et technologie

Chatouiller des rats pour comprendre le rire

Des rats
Des rats     Photo : Getty/AFP/Sanjay Kanojia

Des chercheurs se sont servis de rats pour évaluer les effets du chatouillement sur les interactions sociales et sur l'activation de neurones dans le cerveau. Leurs expériences ont confirmé qu'un chatouillement intense provoquait des exclamations vocales, des rapprochements entre les personnes et des mouvements spontanés. Renaud Manuguerra-Gagné, journaliste scientifique, résume à Catherine Perrin les conclusions de cette étude, publiée dans la revue Science. 
 
Il est également question d'une nouvelle technique par wi-fi permettant de redonner l'usage de jambes paralysées ainsi que du film Arrival.

Art de vivre

10 plats pour se réconforter sans engraisser

Les nouilles ramen sont un plat à la fois réconfortant et santé, selon Lesley Chesterman.
Les nouilles ramen sont un plat à la fois réconfortant et santé, selon Lesley Chesterman.     Photo : iStock

Pas besoin de grandes quantités de fromage, de gras ou de glucides pour mitonner ces mets qui permettent d'oublier le temps froid ou l'actualité déprimante. Il est possible de repenser des classiques, tel le macaroni au fromage, en remplaçant des ingrédients problématiques ou de trouver le même effet apaisant dans des plats santé comme l'hummus. Lesley Chesterman, critique gastronomique, donne à Catherine Perrin 10 solutions de rechange aux brownies, au poulet frit ou au pâté chinois. 
 
« L'idée du comfort food, c'est de manger des plats réconfortants, des plats qui nous aident à oublier notre tristesse, à soulager nos frustrations et à adoucir notre haine, souligne Lesley Chesterman. C'est peut-être Martha Stewart qui a lancé cette idée de manger à la maison, de manger un peu plus gras parce qu'il fait froid dehors ou parce qu'on est triste. La première fois que j'ai commencé à voir toutes ces recettes, c'était après le 11 Septembre. On publiait des recettes pour soulager la population. Cette semaine, le New York Times s'est inspiré de la mélancolie des gens pour publier une longue liste de plats qui réconforteront assurément les coeurs et rempliront les bedaines. » 
 
Les 10 plats réconfortants, mais pas engraissants de Lesley Chesterman 
1. Les soupes asiatiques: ramen, pho, tom yam, tom kha gai, laksa; 
 
2. La salade de fruits frais, avec de la grenade, des oranges et des fruits exotiques; 
 
3. L'hummus; 
 
4. Le poulet rôti au lieu du poulet frit; 
 
5. Le pâté chinois recouvert de purée de chou-fleur; 
 
6. La soupe à l'oignon ou aux tomates; 
 
7. Le macaroni au fromage fait avec de la courge butternut (et 2/3 moins de fromage); 
 
8. Au lieu des brownies, un mélange de carrés de chocolat noir, de noix et de raisins comme dessert ou collation; 
 
9. Une pomme de terre (ou une patate douce) au four avec un peu de beurre au lieu de la purée de pommes de terre; 
 
10. De la guacamole et de la salsa servies avec des croustilles de maïs bleu. 
 
Il est également question d'un chiffon à vaisselle pour souligner le 375e anniversaire de Montréal. 
 
Macaroni au fromage à la courge Butternut 
Donne 6-8 portions 
Recette adaptée d'une recette du New York Times 
 
Ingrédients : 
- 1 grosse courge Butternut 
- 2 c. à soupe d'huile d'olive 
- 6 c. à soupe de beurre 
- ¾ tasse de farine tout usage 
- 7 tasses de lait 
- 2 tasses de fromage cheddar fort, râpé 
- Sel et poivre 
- 1 boîte de macaroni (450 g), cuit selon les instructions de l'emballage  
- ½ tasse de cheddar (fort ou moyen), râpé pour gratiner (facultatif) 
 
Préparation :  
- Rôtir la courge Butternut : préchauffer le four à 375 °F. Couper la courge en deux dans le sens de la longueur. Retirer les graines. Placer dans une rôtissoire et arroser librement d'huile d'olive. Mettre au four et laisser cuire jusqu'à ce que tout soit tendre, environ une heure. Mettre de côté jusqu'à refroidissement. Après refroidissement, retirer la chaire et la placer dans le robot culinaire. Réduire en purée jusqu'à l'obtention d'une consistance lisse. Baisser le four à 350 °F. 
 
- Faire la sauce au fromage : faire fondre le beurre dans une casserole moyenne. Ajouter la farine. Remuer avec un fouet pour faire un roux et faire cuire 3 minutes, en remuant continuellement. Ajouter graduellement 3 tasses de lait et remuer vivement jusqu'à épaississement. Ajouter le reste du lait, petit à petit, et porter à ébullition en remuant de temps en temps. Ajouter 2 tasses de fromage râpé et mélanger jusqu'à ce qu'il soit fondu. Assaisonner avec du sel et du poivre. 
 
- Monter le plat : placer les macaronis cuits dans un bol. Verser la moitié de la sauce au fromage et ajouter la purée de courge. Mélanger. Si le mélange semble trop sec, ajouter le reste de la sauce au fromage. Verser le macaroni dans un plat allant au four et cuire 20 minutes.  
 
- Si vous désirez un plat gratiné, étendre la demi-tasse de fromage sur la surface avant d'enfourner. Finir la cuisson à gril quelques minutes si le fromage n'est pas assez coloré.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Des linges à vaisselle qui racontent l''histoire à Bien dans son assiette, émission du 18 février 2016
HYPERLIEN - Quelle Histoire! sur le web
HYPERLIEN - Lesley Chesterman dans Montreal Gazette
HYPERLIEN - Lesley Chesterman sur Twitter

Science et technologie

Le bilan des découvertes écologiques de Canards Illimités

Des canards en vol au-dessus de l'eau
Des canards en vol au-dessus de l'eau     Photo : iStock

Fondé par des chasseurs dans les années 1930 à la suite d'une sécheresse qui avait fait chuter les populations de canards, l'organisme Canards Illimités a investi 700 millions de dollars jusqu'à maintenant dans l'aménagement des espaces humides en Amérique du Nord. Ces travaux bénéficient maintenant à plus de 600 espèces et permettent de recueillir des données sur nos habitats naturels. Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, résume les apports les plus notables de Canards Illimités aux efforts de conservation.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Canards Illimités Canada sur le web

Science et technologie

Le chauffage renouvelable pourrait être possible grâce à la géothermie

Benoît Courcelles et Philippe Pasquier
Benoît Courcelles et Philippe Pasquier     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Polytechnique Montréal a inauguré une unité de recherche mobile qui procédera à des essais en géothermie. L'objectif est d'utiliser la chaleur de l'eau souterraine et des sols pour alimenter des pompes thermiques qui pourraient assurer le chauffage de bâtiments urbains. Philippe Pasquier, professeur agrégé à Polytechnique Montréal, et Benoît Courcelles, professeur adjoint, expliquent à Catherine Perrin pourquoi la situation géologique du Québec complique les avancées en géothermie.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
7891011
12
13
14
15
161718
19
20
2122232425
26
27
282930
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant