ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Économie et affaires

Le piège Énergie Est : un économiste et sociologue dénonce un projet déguisé

Le jeudi 28 avril 2016

L’Oléoduc Énergie Est est un projet de pipeline de 4 600 kilomètres qui transportera, environ 1,1 million de barils de pétrole par jour de l'Alberta et la Saskatchewan vers les raffineries de l’Est du Canada.
L’Oléoduc Énergie Est est un projet de pipeline de 4 600 kilomètres qui transportera, environ 1,1 million de barils de pétrole par jour de l'Alberta et la Saskatchewan vers les raffineries de l’Est du Canada.     Photo : ICI Radio-Canada

Éric Pineault signe un essai qui vise à faire bloquer le projet d'oléoduc de 4500 km de la pétrolière TransCanada. Excédé par le trop peu d'informations claires sur ce dossier, le professeur au Département de sociologie de l'Université du Québec à Montréal prévient que le projet enfermera le pays dans une exploitation pétrolière forcée durant plusieurs décennies, en plus de dépendre de nouvelles techniques d'extraction risquées. Éric Pineault explique à Catherine Perrin pourquoi, à son sens, l'acceptabilité sociale des oléoducs est un leurre. 
 
« Le projet Énergie Est vise l'expansion à long terme de l'exploitation des sables bitumineux, précise Éric Pineault. C'est un projet qui ne vise pas à répondre à ce qui sort actuellement de la terre. C'est un projet qui vise à augmenter [l'extraction] de manière considérable – et pour longtemps, jusqu'en 2060 –, qui centre le développement de l'économie canadienne autour de ce secteur. On a pu se plaindre en 2012, en 2013, en 2014 des effets de cette industrie sur notre économie, mais avec ce projet-là, on va l'amplifier. [...] Il n'y a pas de place pour [le CO2 de] ce pétrole dans le ciel. »


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

6 avril 2017

Immobilier : les millénariaux ont des goûts dispendieux

29 mars 2017

Les dessous pas si excitants des jeunes entreprises technos

24 mars 2017

Alexandre Taillefer : il faut un Amazon québécois

20 février 2017

Les CELI, une grosse subvention aux banques

6 février 2017

Décret anti-immigration : des employés réaffectés au Canada

31 janvier 2017

Phénix : les ratés d'un système de paie pas très payant