ICI Radio-Canada Première

Macadam tribus

Macadam tribus

Le vendredi et le samedi de 20 h à 23 h

Jacques Bertrand

Macadam tribus
Logo Radio-Canada

Arts et culture

Slam Macadam: la sixième joute d'un tournoi poétique

Le samedi 5 avril 2008

Slam Macadam: la sixième joute d'un tournoi poétique

En mars, Rose Éliceiry et Carl Bessette se sont affrontés. Vous avez préféré le slam de Carl Bessette. Il sera donc de la deuxième demi-finale du Slam Macadam. Ce mois-ci, place aux slameurs Mathieu Lippé et Yvon Jean. Issus de deux milieux très différents, ils partagent toutefois le même charisme et le pouvoir des mots.  
 
 
Mathieu Lippé 
Mathieu Lippé est né dans le Bas-du-Fleuve, au Québec. Il est conteur depuis plus de 10 ans. Il a roulé sa bosse en participant à de nombreux festivals au Québec et en Europe. Au cours de la dernière année, il a donné des spectacles de contes et de chansons, notamment en Lituanie, en Pologne et en Roumanie, dans le cadre de Semaine de la francophonie. Il a aussi participé au festival de contes La cour des contes, à Genève.  
 
Il a découvert le slam il y a environ cinq ans en France. Il s'est rendu dans un café parisien, où il a vu pour la première fois un slameur à l'oeuvre.  
 
L'automne dernier, il lançait son premier album, Là où le coeur mène. En chanson ou sur scène, Mathieu Lippé ne fait pas dans la critique sociale, il aborde des thèmes optimistes: l'utopie, la joie et l'agréable. 
 
 
Yvon Jean 
Yvon Jean découvre la poésie à l'âge de 16 ans en lisant Émile Nelligan. C'est un choc dont il avoue ne pas s'être remis. Le style de l'auteur de La romance du vin continue, encore aujourd'hui, d'influencer Yvon Jean.  
 
À partir de l'âge de 17 ans, Yvon Jean vit pendant quelques années dans la rue et fréquente l'Accueil Bonneau. Pendant ces années d'itinérance, il lit énormément et voit beaucoup de films. Puis, il commence à travailler au Garde-manger pour tous, un organisme qui sert près de 3000 repas chauds par jour. Le poète y travaille toujours.  
 
Il participe à quelques reprises aux soirées organisées par la Ligue québécoise de slam au bar O Patro Vys. Yvon Jean affirme que la poésie est « l'ultime forme d'expression » et qu'il est prêt « à mourir pour la poésie ». 
 
 
Pour le Slam Macadam d'avril, Mathieu Lippé récite le texte L'utopie est un apéritif, et Yvon Jean, Les arrivistes.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

20 juin 2009

Macadam tribus, le départ

19 juin 2009

De grandes oeuvres incomplètes

19 juin 2009

À la recherche de la pièce manquante

13 juin 2009

Le détour de la question: changer la fin d’un film

13 juin 2009

L’Astrosexualogie de l’été

13 juin 2009

Le cadran solaire à l’heure du virage vert