ICI Radio-Canada Première

Macadam tribus

Macadam tribus

Le vendredi et le samedi de 20 h à 23 h

Jacques Bertrand

Macadam tribus
Logo Radio-Canada

Politique

NéoRhino: un médicament pour combattre la morosité politique. Le compte-rendu de Stéphane Leclair.

Le vendredi 29 septembre 2006

NéoRhino: un médicament pour combattre la morosité politique. Le compte-rendu de Stéphane Leclair.

Un nouveau parti fédéral est né cette semaine à Montréal : le NéoRhino. Il s'agit en fait de la renaissance du parti Rhinocéros fondé en 1963 et disparu 30 ans plus tard. Stéphane Leclair a assisté au cabaret-spectacle de lancement et de financement du parti. 
 
Le clown en chef lui-même, François Yo Gourd, a mis sur pied le parti, à la demande générale. Il n'en est pas le chef puisqu'il voulait laisser la place à des militants plus jeunes. 
 
Nadia Duguay est donc devenue la porte-parole officielle du parti. Très impliquée dans les milieux culturel et social, elle était aussi active pendant la grève étudiante au Québec l'an dernier. D'ailleurs, le NéoRhino est né à la suite de ce mouvement étudiant. 
 
On retrouve cette même ironie, ce même cynisme face à la politique. Le NéoRhino laisse aussi beaucoup de place aux arts, pour changer le monde et la politique. 
 
 
Du nouveau 
Le NéoRhino, c'est deux partis en un : le côté cohérent et le côté incohérent. Le côté incohérent, c'est l'ancêtre du parti rhinocéros qui refait surface : des promesses farfelues, avec François Gourd comme le meilleur représentant de cette aile du parti. 
 
Le côté cohérent s'apparente plus à un parti traditionnel avec une plate-forme électorale sérieuse. 
 
 
Les candidats 
Comme autrefois, des candidats vedette représentent le parti : Didier Lucien, Christian Vanasse, Mado Lamothe et Luc Senay. 
 
Pour se porter candidat, il faut débourser 1000 $, un montant qui sera par la suite remis par Élections Canada. 
 
Le parti veut présenter des candidats dans toutes les provinces. Précisons que le NéoRhino est un parti indépendantiste qui souhaite aussi l'indépendance de toutes les provinces... 
 
En 1980, le parti Rhinocéros a récolté 7 % des voix au Québec, soit 120 000 votes. Il est devenu le cinquième parti avec le plus grand nombre de votes. Le défi : aller rejoindre plus de monde que la clique de François Gourd.


EN COMPL�MENTAUDIO - Le compte-rendu de Stéphane Leclair
HYPERLIEN - NéoRhino
HYPERLIEN - Le site de Nadia Duguay
Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

28 novembre 2008

Quand le devoir de réserve fout le camp

21 novembre 2008

À l'école des politiciens: comment parler aux médias?

14 novembre 2008

Portrait des travailleurs saisonniers d'une campagne électorale: attachés de presse, scrutateurs et autres apparatchiks

7 novembre 2008

Les Métis de l'est: le long chemin de la reconnaissance

11 octobre 2008

Lendemain de veille électoral: la gueule de bois des candidats défaits

10 octobre 2008

Voter pour l'abstention: agir au lieu d'élire