#2a##5j##3# #5# Le documentaire, ce mal-aimé du cinéma | Les chemins de travers | ICI Radio-Canada Première
Radio-Canada - zone Radio

Les chemins de travers

Les chemins de travers

Le dimanche de 20 h à 23 h

Serge Bouchard

Les chemins de travers
Logo Radio-Canada

Cinéma

Le documentaire, ce mal-aimé du cinéma

Le dimanche 25 mai 2014

Le cinéaste Arthur Lamothe (1928-2013)
Le cinéaste Arthur Lamothe (1928-2013)     Photo : Gracieuseté de la famille

« Concernant mon métier, je dirais que ce n'est pas de faire des documentaires sur le social ou le réel qui est important, c'est de trouver une forme agréable, intéressante, voire amusante, qui permette de poser sérieusement les questions. » — Agnès Varda 
 
Serge Bouchard est un passionné de films documentaires et ne s'en cache pas. À choisir entre la fiction et le documentaire à emporter sur une île déserte, l'animateur n'hésite pas à affirmer qu'il se « barderait de documentaires jusqu'à la fin des temps », rien de moins. Ce soir, accompagné de ses invités, il s'intéresse à l'histoire du documentaire, ce mal-aimé du cinéma.
 
 
Une émission dédiée à Arthur Lamothe 
Les trois heures de cette émission sont dédiées au documentariste Arthur Lamothe, spécialiste des cultures amérindiennes, décédé en 2013.  
 
Première heure 
Serge Bouchard reçoit l'historien Pierre Véronneau qui en a long à dire sur l'histoire du cinéma documentaire d'ici. Il s'attardera tout particulièrement à la fabuleuse histoire de l'ONF, où il a oeuvré à partir de 1973. 
 
Deuxième heure 
L'animateur discute avec Marc-André Robert, auteur du livre Dans la caméra de l'abbé Proulx : la société agricole et rurale de Duplessis. Il nous parle du cinéma gouvernemental québécois paru entre 1930 et 1980, de la propagande cinématographique au Québec et au Canada, ainsi que des rapports entre le cinéma et l'histoire. Marc-André Robert est un spécialiste du cinéma documentaire portant sur les prêtres-cinéastes artisans pour la période de 1920 à 1950.  
 
Troisième heure 
Serge Bouchard s'entretient avec la documentariste Manon Barbeau. Aussi scénariste et réalisatrice, elle revisite son parcours de cinéaste et l'aventure de Wapikoni mobile depuis 2004.  


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes