#2a##5j##3# #5# Climat : trouver des solutions dans un contexte incertain | Les années lumière | ICI Radio-Canada Première
Radio-Canada - zone Radio

Les années lumière

Les années lumière rss

Le dimanche de 12 h 10 à 14 h 
(en rediffusion le dimanche à 4 h)

Yanick Villedieu

Les années lumière
Logo Radio-Canada

Science et technologie

Climat : trouver des solutions dans un contexte incertain

Le dimanche 20 novembre 2016

Conférence de Marrakech sur le climat

Le Canada doit faire preuve de plus de cohérence en ce qui a trait à la lutte contre les changements climatiques, selon Catherine Potvin, professeure de biologie à l'Université McGill. Des « gestes très courageux » ont été faits par le gouvernement de Justin Trudeau en matière d'environnement, mais d'autres décisions l'ont mis sur la sellette à la 22e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, à Marrakech. 
 
Par exemple, l'oléoduc Kinder-Morgan, dans l'ouest du pays, est scruté à la loupe par la communauté internationale, selon Annie Bérubé, économiste de l'environnement et responsable des relations gouvernementales pour Équiterre à Ottawa. La communauté internationale est à la recherche de leaders à la suite de l'élection d'un climatosceptique à la présidence américaine. Catherine Potvin rappelle que le Canada ne peut « avoir le beurre et l'argent du beurre » et devra respecter en tout temps son discours environnementaliste afin de devenir un exemple à suivre. 
 
L'effet Trump 
L'arrivée au pouvoir de Donald Trump en janvier 2017 est l'épée de Damoclès au-dessus des négociateurs présents à cette conférence à Marrakech, mentionne la journaliste Chantal Srivastava. Un sentiment d'appartenance à l'accord de Paris se forme toutefois au sein des États, dans les entreprises privées et dans la société civile, et ce sentiment est la meilleure défense contre le président désigné et sa menace de se retirer de l'entente, estime Catherine Potvin. 
 
Passer à l'action 
Le directeur général du Consortium Ouranos, Alain Bourque, rappelle que cette rencontre internationale était beaucoup plus technique et rassemblait une clientèle plus spécialisée que celle de Paris. Finalement, relate Chantal Srivastava, les négociateurs ont accepté un plan de travail qui stipule que les moyens concrets pour atteindre les objectifs établis l'an dernier seront fixés d'ici deux ans. Les pays en voie de développement s'intéressent particulièrement à un fonds de 100 milliards de dollars américains par année qui doit être débloqué d'ici 2020 afin de les aider à financer leurs initiatives environnementales. Jusqu'à présent, les États se sont engagés à débloquer un total de 83 millions de dollars américains, un montant supérieur aux attentes, selon Annie Bérubé. 
 
Invités : 
Catherine Potvin, biologiste, Laboratoire d'écologie néo-tropicale, Université McGill 
Alain Bourque, directeur général, Consortium Ouranos. 
Omar Baddour, météorologue, chef de la division du Programme mondial des données climatologiques et de surveillance du climat, Organisation météorologique mondiale. 
Annie Bérubé, économiste de l'environnement, directrice des relations gouvernementales, Équiterre, Ottawa 
Valérie Masson-Delmotte, climatologue, Institut Pierre-Simon-Laplace, coprésidente, Groupe 1 science du climat, GIEC


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

20 novembre 2016

L'auteur des Années lumière : Jean-Pierre Urbain

20 novembre 2016

Le courrier des Années lumière : l'évolution des accents

20 novembre 2016

Allaitement : l'application rigide des 10 commandements remise en cause

20 novembre 2016

La règle de 3 : Des médicaments pour non-malades

20 novembre 2016

Doc / Postdoc : Nadia Naffi

20 novembre 2016

Lumière réfléchie : La résurrection du créationnisme